email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

ARRAS 2018 Industrie

Sept projets pitchés aux Arras Days

par 

- En vitrine, Klaus Härö, Wolfgang Fischer et Ika Künzel, Cagla Zencirci et Guillaume Giovanetti, Bodo Kox, Daniel Sandu, Kaspar Jancis et George Sikharulidze

Sept projets pitchés aux Arras Days
Le réalisateur Klaus Härö, dont le nouveau projet Never Alone a été retenu

Dans le cadre du 19e Arras Film Festival (du 2 au 11 novembre - lire la news), la 7e édition des Arras Days dévoilera sept projets en cours d'écriture qui seront pitchés samedi 10 novembre à un jury de trois professionnels (Freddy Olsson du Göteborg Film Festival, Edvinas Pukšta du Tallinn Black Nights Film Festival et le producteur belge Dries Phlypo de A Private View) et qui brigueront deux bourses d’aide au développement (dotés par le CNC et la Ville d'Arras). Également conçus comme une plateforme de coproduction et de financement, les Arras Days permettront aussi aux producteurs, distributeurs et vendeurs intéressés par ces projets, de les découvrir sur place.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Parmi les projets en lice se distingue Never Alone du Finlandais Klaus Härö, nominé au Golden Globe 2016 du meilleur film en langue étrangère avec The Fencer [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Ivo Felt
fiche film
]
qui avait aussi été candidat de son pays à l’Oscar comme trois autres films du cinéaste (Lettres au père Jacob [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
en 2009, Une autre mère [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
en 2005 et Elina: As If I Wasn’t There en 2003). Klaus Härö, qui compte six longs métrages au total dans sa filmographie, a dévoilé en septembre à Toronto son dernier opus : One Last Deal. Le projet Never Alone serapitché par le producteur Ilkka Matila (Matila Röhr Productions). 

La Turque Cagla Zencirci et le Français Guillaume Giovanetti seront présents avec le projet The Princess Spring. A leur actif pour l’instant, trois longs métrages : Sibel [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Çağla Zencirci and Guillau…
fiche film
]
(apprécié cet été en compétition à Locarno), Ningen (découvert à Toronto en 2013) et Noor [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(dévoilé à Cannes en 2012 au programme de l’ACID).

L’Autrichien Wolfgang Fischer et sa co-scénariste Ika Künzel pitcheront le projet The Highway of Tears. Le duo vient de réussir une très jolie percée avec Styx [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Wolfgang Fischer
fiche film
]
(Label Europa Cinemas au Panorama de la Berlinale, sélectionné à Toronto et finaliste du prix LUX), le réalisateur comptant aussi à son actif précédemment What You Don’t See [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(2009).

Révélé avec son premier long One Step Behind the Seraphim [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Daniel Sandu
fiche film
]
(vainqueur de huit prix Gopo 2018 dont celui de meilleur film roumain de l’année), Daniel Sandu pitchera à Arras son projet de second long : The Father Who Moved Mountains. Déjà vainqueur du prix Arte International au Village des Coproductions des Arcs Film Festival, le scénario est centré sur un jeune retraité des services secrets qui se lance à la recherche de son fils d’un précédent mariage qui est porté disparu dans les montagnes. Le projet est piloté par Mobra Films.

Le cinéaste polonais Bodo Kox pitchera The Little Big Prince, son nouveau projet après les remarqués The Man with the Magic Box [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(première dans la section Flash Forward de Busan en 2017) et The Girl from the Wardrobe [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Bodo Kox
fiche film
]
(East of the West à Karlovy Vary en 2013 et Aigle 2014 de la révélation de l’année).

Le producteur estonien Ivo Felt (Allfilm) pitchera Antipolisqui sera le premier long de fiction de son compatriote Kaspar Jancis (apprécié avec le film d’animation Captaine Morten et la reine des araignées [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
qu’il avait co-réalisé avec Henry Nicholson et Riho Unt).

Enfin, George Sikharulidze présentera à Arras son projet de premier long : Panopticon. Le jeune cinéaste géorgien s’est fait remarquer avec les courts métrages The Fish that Drowned (Clermont-Ferrand 2014), Red Apples (première à Toronto en 2016) et A New Year (dévoilé le mois dernier à Toronto) et a également monté Submarine de la Libanaise Mounia Akl (passé par la compétition cannoise de la Cinéfondation en 2016). 

A noter que les Arras Days proposeront pour la première fois unecarte blanche à Flanders image avec la projection dimanche 11 novembre des work in progress de deux premiers longs actuellement en post-production signées par deux jeunes réalisatrices belges : Cleo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Eva Cools (produit par Lunanime) et The Best of Dorien B. de Anke Blondé (produit par A Private View).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy