email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FILMS Italie

Critique : Ötzi and the Mystery of Time

par 

- Ce film de Gabriele Pignotta, élu meilleur film de la section Elements +6 du Festival de Giffoni, a été tourné en anglais avec comme acteur principal l'Irlandais Michael Smiley

Critique : Ötzi and the Mystery of Time
Michael Smiley (droite) dans Ötzi and the Mystery of Time

Le temps : nous avons à présent qu'il n'existe pas. C'est du moins ce que disent les physiciens, mais cela ne signifie pas qu'il ne continue pas à exercer sa fascination sur nous tous. Et que sont le cinéma ou la littérature sinon des voyages dans le temps capables de nous transporter dans un autre "ici et maintenant", avec des personnes du passé ou du futur, de réveiller des fantômes vampires et des momies ? Comme la très célèbre momie de l'Homme de Similaun, héros d'&Ötzi and the Mystery of Time [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Gabriele Pignotta, élu meilleur film de la section Elements +6 du Festival de Giffoni, un récit mystère pour enfants tourné en anglais qu'a produit One More Pictures avec Rai Cinema, et dont les ventes internationales sont assurées par l'agence allemande Beta Cinema. Sur un marché dominé par les dessins animés hollywoodiens, faire un film européen pour les pré-adolescents est avant tout un acte de courage. Ôtzi représente une noble tentative de raconter une belle histoire, avec des accents historico-scientifiques mais enveloppés de magie, et si les effets spéciaux du film ne laissent pas bouche bée (on voit bien que le budget du film n'était pas élevé), son originalité et sa poésie pourront certainement attirer le public des 6 à 12 ans.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Dans le film, l'acteur comique irlandais Michael Smiley (un visage désormais connu, après ses rôles dans The Lobster [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Yorgos Lanthimos
fiche film
]
, Cadavres à la pelle [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et Free Fire [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, joue l'homo sapiens éponyme. Lui donne la réplique le petit Diego Delpiano, acteur bilingue d'origine italienne qui a déjà à son actif de nombreuses séries TV et films aux États-Unis comme en Italie. Delpiano joue ici Skip, un garçon de onze ans qui vit à Bolzane avec son père Carl (interprété par un Vinicio Marchioni pas tout à fait adapté à son rôle), mais s'apprête à quitter le Haut-Adige et ses amis, suite à la mort de sa maman anthropologue, descendante d'une famille de passionnés de magie. Quand Skip va au musée d'archéologie avec ses amis, Anna (Amelia Bradley) et Elmer (Judah Cousin), pour saluer une dernière fois la momie Ötzi, quelque chose de magique se produit en effet : après 5000 ans de sommeil, Ötzi se réveille, et il est, par dessus le marché, très sympathique. C'est là que commence l'aventure pour le jeune trio, qui fuit avec leur nouvel ami Ötzi, poursuivis par la perfide petite sorcière Gelica (Alessandra Mastronardi, populaire à la télévision, ici dans son premier rôle de "méchante"), qui veut prendre possession de la momie pour débloquer un sort qui cause son vieillissement accéléré. En fait, Ötzi est un chamane (comme l'ont supposé certains experts en réalité) capable de ralentir le temps, or Skip va découvrir qu'il a des dons similaires. Dans son chemin vers le chamanisme auquel il est destiné, l'enfant va trouver le moyen de faire un travail de deuil par rapport à la mort de sa mère.

Le film, justement dédié "à la magie de toutes les mamans" a été soutenu avec énergie par la productrice Manuela Cacciamani, une passionnée de cinéma de genre pur, convaincue que les Italiens ont toujours excellé en la matière, de sorte qu'elle a misé sans hésitation sur ce récit d'aventures fantastique. Le fait que les 1000 enfants du jury de Giffoni aient choisi ce film démontre que c'est un film familial européen qui a ce qu'il faut pour enthousiasmer. Cacciamani a également collaboré à l'écriture du scénario, en essayant de faire un film qui puisse plaire à son fils et aux enfants de son âge. En Italie, le film est arrivé dans les salles le 8 novembre, distribué par One More Pictures.

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.