email print share on facebook share on twitter share on google+

FINANCEMENTS France

L'avance sur recettes pour C’est extra de Guillaume Nicloux

par 

- Le CNC appuiera aussi des films de Gianfranco Rosi, Michel Leclerc, Samuel Benchetrit, Raphaël Jacoulot, Naël Marandin, Emilie Carpentier, Vincent Cardona et Guillaume Renusson

L'avance sur recettes pour C’est extra de Guillaume Nicloux
Le réalisateur Guillaume Nicloux

Six projets ont été retenus lors de la 4e session 2018 du second collège de l’avance sur recettes du CNC. Parmi eux se distingue C’est extra qui sera le 15e long de Guillaume Nicloux et une production Les Films du Worso avec qui le cinéaste poursuit une fructueuse association. Très apprécié en mai dernier sur la Croisette à la Quinzaine des Réalisateurs avec Les Confins du monde [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Guillaume Nicloux
fiche film
]
(sortie France le 5 décembre 2018), Guillaume Nicloux a participé à la compétition officielle à Berlin en 2013 avec La Religieuse [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Guillaume Nicloux
fiche film
]
et à Cannes en 2015 avec Valley of Love [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
. Il a aussi été en vitrine au Forum de la Berlinale avec L’enlèvement de Michel Houellebecq [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
en 2014 et The End [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
en 2016. A noter qu’il a tourné cette année Il était une seconde fois, une mini-série de quatre épisodes pilotée par Unité de Production pour Arte avec Gaspard Ulliel et Freya Mavor au casting et qui sera diffusée l’an prochain.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le CNC soutiendra aussi Nocturne du documentariste italien Gianfranco Rosi (produit côté français par Les Films d’Ici – lire la news) qui est sur la lancée d’un Lion d’Or à Venise en 2013 avec Sacro GRA [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Gianfranco Rosi
fiche film
]
et d’un Ours d’Or à Berlin en 2016 avec Fuocoammare, par-delà Lampedusa [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Gianfranco Rosi
fiche film
]
, et qui compte également à son actif les très bons El Sicario, Room 164 [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(2010) et Below Sea Level (2008).

Une avance sur recettes a également été attribuée à Pingouin et goélands et leurs 300 petits de Michel Leclerc qui sera produit par Agat Films et sera le 7e long du cinéaste remarqué notamment avec Le Nom des gens [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(Semaine de la Critique cannoise 2010, César 2011 de la meilleure actrice et du meilleur scénario original, nominé aussi dans les catégories meilleur premier film et meilleur acteur), La Vie très privée de monsieur Sim [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(nomination au César 2016 du meilleur acteur) et bientôt La Lutte des classes (lire l’article - sortie France le 3 avril 2019).

Parmi les projets sélectionnés pointe aussi Cette musique ne joue pour personne de Samuel Benchetrit qui sera produit par Single Man Productions. Il s’agira du 7e long du réalisateur qui compte notamment à son actif Janis et John (2003), J’ai toujours rêvé d’être un gangster [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(dévoilé à Locarno sur la Piazza Grande en 2007 et prix du meilleur scénario au Sundance 2008), Asphalte [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(séance spéciale à Cannes en 2015) et Chien [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(2018).

Avance sur recettes également pour L’enfant rêvé de Raphaël Jacoulot, piloté par TS Productions et qui sera le 4e long du réalisateur après Barrage (Forum de la Berlinale 2005), Avant l’aube [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(2011) et Coup de chaud [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(2015).

Enfin, le second collège a retenu Les dévorants, le projet de second long de Naël Marandin après La Marcheuse [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(2015) et qui est piloté par Diligence Films.

Du côté du premier collège de l’avance sur recettes du CNC, trois projets de premiers longs ont été sélectionnés : L’Horizon d’Émilie Carpentier (Elzévir Films), Les Magnétiques de Vincent Cardona (Easy Tiger avec SRAB Films) et Les Versants de Guillaume Renusson (Les Films Velvet).

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.