email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FILMS Finlande

Critique : Land of Hope

par 

- Le Finlandais Markku Pölönen remonte le temps une fois de plus avec un drame historique situé entre 1945 et 1952 qui a quelques rides, mais possède grâce à Oona Airola un coeur qui bat vigoureusement

Critique : Land of Hope
Konsta Laakso et Oona Airola dans Land of Hope

Markku Pölönen, enensé en Finlande, n'a jamais vraiment percé au niveau international – la décision de situer la plupart de ses films au milieu de la campagne finlandaise a sans doute quelque chose à voir avec cela. Cependant, le réalisateur, lauréat de nombreux Jussi du cinéma finlandais, ne semble pas s'en soucier : son nouveau film, Land of Hope [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Markku Pölönen
fiche film
]
, qui vient neuf ans après Rally On! [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, revient à des sujets familiers et, dans un sens, à la forme – en plus d'introduire la mention régulière d'une loge de cochon à vendre comme argument de séduction.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Bien que le dialogue soit par moments maladroit (on espère vraiment que "Construis un sauna d'abord et ensuite tu laboureras tes champs" rend mieux en finlandais), que l'utilisation du ralenti soit totalement gratuite et que la bande originale à plein volume projette ce film sur le terrain du téléfilm plus d'une fois, quelques éléments font du visionnage de ce film une expérience plaisante expliquant l'accueil chaleureux qu'il a reçu du public dans son pays. À une époque où même les films de superhéros deviennent sinistres comme la cave de Batman, y'a quelque chose de rafraîchissement dans l'amour que Pölönen porte à ses personnages, souvent grognons et tristes, mais fondamentalement gentils. Bien que presque tout le monde dans ce film semble avoir été marqué par la guerre d'une manière ou d'une autre, ces personnages tendent toujours la main aux autres, ne serait-ce qu'en leur apportant un poisson. Le personnage secondaire le plus intéressant s'avère par ailleurs être un cheval – ce qui, disons-le, devrait être le cas dans tous les films.

Hélas, on comprend assez vite où se trouve la vraie force de film. Avec l'aide de la chanteuse-devenue-actrice-devenue-consultante en scénario Paula Vesala (surtout connue pour son rôle dansLittle Wing [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Selma Vilhunen), cette histoire sur un soldat blessé qui obtient un lopin de terre à condition de prendre épouse finit par tourner autour du sujet des femmes – un choix qui n'est pas tout à fait convaincant, mais qu'on accueille néanmoins avec plaisir. Le message du film semble être : les hommes se sont peut-être battus pour le pays, mais les femmes ont aidé à le construire.

On parle ici de femmes comme Anni, jouée à la perfection par Oona Airola. Déjà adorable dans Olli Mäki [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Juho Kuosmanen
fiche film
]
, ici, ce n'est pas tant qu'elle en impose, c'est qu'elle crève l'écran. Avec son visage fait pour les films historiques, elle semble déjà appartenir un autre âge, mais c'est vraiment le fait de son talent si elle semble plus vivante que n'importe qui d'autre autour d'elle, transcendant de loin le personnage devenu obligatoire de la "femme au caractère bien trempé", qu'elle s'enfuie de la "maison du chagrin" de ses parents après la mort de son frère ou commence une nouvelle vie armée tout au plus d''une hache et d'un répertoire de chansons étonnamment salaces. Bien qu'il y ait là des éléments qui ne fonctionnnent pas du tout, tandis que le récit passe d'un baiser à la Autant en emporte le vent à la rupture totale en quelques minutes à peine, c'est vraiment un film qui marque la naissance d'une star, autre que celle qu'on sait.

Le scénario de Land of Hope a été co-écrit par Pölönen avec Antti Heikkinen. Le film a été produit par Rimbo Salomaa, Markus Selin et Jukka Helle pour Solar Films, en coproduction avec Suomen Filmiteollisuus. Il est distribué par Nordisk Film et joue actuellement dans les cinémas finlandais.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy