email print share on facebook share on twitter share on google+

PRODUCTION France / Belgique

Benoît Magimel pour Dune Dreams de Samuel Doux

par 

- Igor van Dessel, Johannes Kuhknke, Agata Buzek, Mercedes Cabral et Madj Mastoura sont aussi au casting. Une production Avenue B et Vito Films

Benoît Magimel pour Dune Dreams de Samuel Doux
L'acteur Benoît Magimel

Après une session de tournage à Dubaï en décembre, les prises de vue de Dune Dreams, le premier long métrage de Samuel Doux reprendront du 7 au 12 janvier en Belgique (à Liège) avant de se terminer en région Ile-de-France. Au casting très international de ce drame psychologique fantastique figurent le Français Benoît Magimel (prix d'interprétation à Cannes en 2001 pour La Pianiste, César 2016 du meilleur second rôle pour La Tête haute, apprécié récemment dans La Douleur et dans Carbone, et que l’on verra l’an prochain dans Nous finirons ensemble et dans Blanche comme Neige), le jeune Belge Igor van Dessel (L'Échange des princesses), le Suédois Johannes Kuhnke (nominé au Guldbagge 2015 du meilleur acteur pour Snow Therapy, à son avantage aussi dans A Balkan Noir et dans les séries Real Humans et The Rain), la Polonaise Agata Buzek (Aigle 2010 de la meilleure actrice pour Tribulations d’une amoureuse sous Staline et nominée dans la catégorie second rôle en 2017 pour Les Innocentes, remarquée récemment dans Pearl et High Life), la Philippine Mercedes Cabral (entre autres figure récurrente des films de Brillante Mendoza) et le Tunisien Madj Mastoura (Ours d’argent du meilleur acteur à Berlin en 2016 pour Hedi, un vent de liberté).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Signé par Samuel Doux (qui a co-écrit notamment La Prière et de Joyeux anniversaire de Cédric Kahn) et Camille Lugan, avec la collaboration de Fanny Burdino, le scénario est centré sur Simon qui, après le décès de sa femme, déménage à Dubaï avec son fils Camille (Igor Van Dessel) pour tenter de soigner le deuil qu’ils traversent. Dans cette ville hors normes au bout du monde, Camille oublie, lâche prise et se construit progressivement une nouvelle vie. Pour Simon, rien n’est aussi facile. Il découvre une présence inquiétante chez lui, un double impassible, tapi dans l’ombre. Il sombre progressivement dans l’angoisse et croit devenir fou, il s’enfonce petit à petit dans les sables mouvants de sa propre histoire… Mais à Dubaï, il n’est pas le seul à subir cette menace ; elle concerne tous ceux qui résistent et refusent de faire table rase de leur passé…

Produit par Caroline Bonmarchand pour Avenue B Productions et par Isaac Sharry pour Vito Films, Dune Dreams est coproduit par les Belges de Frakas Productions. Préacheté par OCS (qui a aussi acquis les droits de distribution France et les ventes internationales) et Ciné+, le long métrage est également soutenu par l’avance sur recettes du CNC.

Pour mémoire, Avenue B Productions lancera dans les salles françaises le 9 janvier L’Heure de la sortie de Sébastien Marnier (découvert à Venise, dans la section Sconfini) après avoir sorti début décembre Marche ou crève de Margaux Bonhomme (primé à Tallin) et en juillet dernier Vierges de Keren Ben Rafel (prix d’interprétation féminine à Tribeca). La société parisienne est aussi associée à Vito Films sur Énorme de Sophie Letourneur, un film actuellement en post-production avec Marina Foïs en tête d’affiche.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.