email print share on facebook share on twitter share on google+

PRODUCTION France / Allemagne

Dominik Moll tourne Seules les bêtes

par 

- Au casting, Laure Calamy, Denis Ménochet, Valeria Bruni Tedeschi, Damien Bonnard et Bastien Bouillon. Une production Haut et Court qui sera vendue par The Match Factory

Dominik Moll tourne Seules les bêtes
Les acteurs Laure Calamy, Denis Ménochet et Valeria Bruni Tedeschi

Premier clap jeudi 10 janvier pour Seules les bêtes, le 6e long métrage de Dominik Moll, apprécié notamment en compétition à Cannes en 2000 et 2005 avec Harry, un ami qui vous veut du bien (quatre César en 2001 dont les titres de meilleur réalisateur et meilleur acteur) et Lemming [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, et hors compétition à Berlin en 2016 avec Des nouvelles de la planète Mars [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Au casting de son nouvel opus, le cinéaste a réuni Laure Calamy (nominée au César 2018 du meilleur second rôle pour Ava [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Léa Mysius
fiche film
]
, remarquée récemment dans Mademoiselle de Joncquières [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Emmanuel Mouret
fiche film
]
, Roulez jeunesse
 [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et Nos batailles [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Guillaume Senez
fiche film
]
, et que l’on verra en 2019 entre autres dans Sibyl), Denis Ménochet (remarqué dans Inglourious Basterds [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, nominé au prix Lumières 2019 du meilleur acteur pour Jusqu’à la garde [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Xavier Legrand
fiche film
]
et que l’on verra à Berlin dans Grâce à Dieu [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), Valeria Bruni Tedeschi (David di Donatello 2017 de la meilleure actrice pour Folles de joie [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Paolo Virzì
fiche film
]
- son 4e titre après 1996, 1998 et 2014 -  et nominée aux César du meilleur second rôle 1997 et 2017; à l’affiche en France le 30 janvier prochain dans Les Estivants [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Valeria Bruni Tedeschi
fiche film
]
), Damien Bonnard (prix Lumières de la révélation et nominé au César du meilleur espoir en 2017 pour Rester vertical [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Alain Guiraudie
fiche film
]
; à son avantage également entre autres dans En liberté ! [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Pierre Salvadori
fiche film
]
; en salles en mars prochain dans Blanche comme neige), Bastien Bouillon (nominé au prix Lumières 2013 de la révélation pour Le Beau Monde [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, apprécié aussi notamment dans La Prunelle de mes yeux [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, et que l’on verra cette année dans Le Mystère Henry Pick et dans Jumbo), Nadia Tereszkiewicz, Guy Roger N’Drin et Marie Amie.

Écrit par le réalisateur avec son complice habituel Gilles Marchand (nominé au César du meilleur scénario en 2001 pour Ressources humaines et pour Harry, un ami qui vous veut du bien) d’après le roman éponyme de Colin Niel, le scénario démarre sur la disparition d’une femme. Le lendemain d’une tempête de neige, sa voiture est retrouvée sur une route qui monte vers le plateau où subsistent quelques fermes isolées. Alors que les gendarmes n’ont aucune piste, cinq personnes se savent liées à cette disparition. Chacune a son secret, mais personne ne se doute que cette histoire a commencé loin de cette montagne balayée par les vents d’hiver, sur un autre continent où le soleil brûle et où la pauvreté n’empêche pas le désir de dicter sa loi.

Produit par Carole Scotta, Caroline Benjo, Barbara Letellier et Simon Arnal pour Haut et Court, Seules les bêtes est coproduit par France 3 Cinéma et par les Allemands de Razor Film Produktion. Également préacheté par Canal+ et Ciné+, le long métrage bénéficie aussi du soutien d’Eurimages. Les huit semaines de tournage se dérouleront en France (à Sète et à Florac) jusqu’au 20 février avant de se poursuivre à Abidjan avec un dernier clap le 22 mars.  La distribution France sera assurée par Haut et Court et les ventes internationales par The Match Factory.

Haut et Court a produit récemment La Nuit a dévoré le monde [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Dominique Rocher (dévoilé à Rotterdam et passé par la compétition de Tribeca) et compte en post-production Un monde plus grand de Fabienne Berthaud (lire l’article).

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.