email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION France

Golshifteh Farahani, psychanalyste dans Un divan à Tunis

par 

- L’actrice figure en tête d’affiche du premier long métrage de Manele Labidi, actuellement en post-production. Une production Kazak

Golshifteh Farahani, psychanalyste dans Un divan à Tunis
L'actrice Golshifteh Farahani

Un divan à Tunis de Manele Labidi est actuellement en post-production. En tête d’affiche du premier long de la cinéaste franco-tunisienne (passée en 2016 par l’atelier scénario de La Fémis) brille Golshifteh Farahani (nominée au César 2014 du meilleur espoir pour Syngué sabour, pierre de patience [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 et au prix Lumières 2016 de la révélation pour Les deux amis [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, appréciée également entre autres dans A propos d’EllyMy Sweet Pepper Land [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 ou encore Paterson [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, et que l’on verra cette année dans L’angle mort – lire l’article).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Écrit par la réalisatrice (à qui il avait valu le Grand Prix du meilleur scénariste 2017), le scénario est centré sur Selma Derwish, 35 ans qui, après avoir exercé en France, ouvre son cabinet de psychanalyse dans une banlieue populaire de Tunis. Les débuts sont épiques, entre ceux qui prennent Freud et sa barbe pour un frère musulman et ceux qui confondent séance tarifée avec « prestations tarifées ». Mais au lendemain de la Révolution, la demande s'avère importante dans ce pays schizophrène. Alors que Selma commence à trouver ses marques, elle découvre qu'il lui manque une autorisation de pratique indispensable pour continuer d'exercer…

Produit par Jean-Christophe Reymond pour Kazak Productions avec Amaury Ovise comme producteur associé, Un divan à Tunis a été coproduit par Arte France Cinéma. Egalement préacheté par Canal+ et OCS, le long métrage bénéficie aussi du soutien des Sofica Cinéveture, Cofimage, Cofinova, Indéfilms et Cinémage 13. Le tournage s’est déroulé en septembre octobre avec Laurent Brunet à la direction de la photographie. La distribution France sera assurée par Diaphana.

Pour mémoire, Kazak Productions a produit récemment Les Fauves [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 de Vincent Mariette et Sophia Antipolis [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Virgil Vernier
fiche film
]
 de Virgil Vernier (découvert à Locarno, à Cinéastes du Présent), et coproduit Roads [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de l’Allemand Sebastian Schipper (article - qui sera distribué en Allemagne le 30 mai). Dans la filmographie de la société se distinguent aussi entre autres Le prix du succès [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Teddy Lussi-Modeste
fiche film
]
 de Teddy Lussi-Modeste (sélectionné en 2017 à Toronto et dans la section Nouveaux Réalisateurs à San Sebastian), Corporate [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Nicolas Silhol
fiche film
]
 de Nicolas Silhol (en compétition à Karlovy Vary en 2017), Compte tes blessures [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Morgan Simon
fiche film
]
 de Morgan Simon (mention spéciale Nouveaux Réalisateurs à San Sebastian en 2016) ou encore Ni le ciel, ni la terre [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 de Clément Cogitore (Semaine de la critique à Cannes en 2015).

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.