email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

SOLEURE 2019 Prix

The Journey - A Story of Love gagne le Prix de Soleure

par 

- Soleure a choisi de récompenser le genre du documentaire en primant ce film de Fanny Bräuning ; le Prix du Public est décerné à Gateways to New York de Martin Witz

The Journey - A Story of Love gagne le Prix de Soleure
Fanny Bräuning avec son Prix de Soleure pour The Journey - A Story of Love (© Journées de Soleure)

Fanny Bräuning, première réalisatrice à décrocher pour la deuxième fois (après sa victoire pour No More Smoke Signals en 2009) le prestigieux prix des Journées de Soleure, a su séduire le jury, composé de la réalisatrice Esen Isik, de la jeune actrice Noémie Schmidt et de Nicola Forster, et remporter le Prix de Soleure pour son deuxième long-métrage documentaire, très personnel, The Journey – A Story of Love [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
Les Arcs November Internal

The Journey – A Story of Love est, comme le dit elle-même la réalisatrice, "un film personnel d'une grande intensité" où elle accompagne ses parents dans un voyage erratique à travers l'Europe méridionale. C'est le portrait honnête et complexe d'une histoire d'amour apparemment idéale, celle de Niggi, photographe à tout faire qui prend les commandes du camping-car familial, et de sa femme Annette, dont tout le corps est paralysé, qui l'accompagne.

Le couple que décrit la réalisatrice, avec lequel elle entretient un rapport extrêmement fort, n'est jamais idéalisé ou érigé en modèle. Au contraire, la justesse du regard de Fanny Bräuning on décortique les implications et nous invite à réfléchir sur le concept d'amour (total), sur la nature de la relation fusionnelle entre deux êtres humains. Un film qui ouvre l'esprit et le nourrit. 

The Journey – A Story of Love, produit par Hugofilm Productions (qui a ainsi gagné la moitié d'un prix d'une valeur totale de 60 000 francs suisses offerts par le fonds “Prix de Soleure”, le canton et la Ville de Soleure), est sorti le 31 janvier dans les salles suisses de langue allemande.

Le public des Journées de Soleure a quant à lui attribué le Prix du public (fourni par le sponsor principal Swiss Life, en partenariat avec les Journées de Soleure) à Gateways to New York [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Martin Witz. Malgré la rude concurrence de l'ambitieux Zwingli [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Stefan Haupt, de Ceux qui travaillent [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Antoine Russbach
fiche film
]
d’Antoine Russbach (quatre nominations aux Prix du cinéma suisse) et du captivant My Little One [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Frédéric Choffat et Julie Gilbert, c'est peut-être, avec Gateways to New York, le film le plus discret qui l'a emporté.

Ce film, produit par la société tessinoise Ventura Film et distribué par Frenetic, sortira dans les salles suisses de langue allemande le 4 avril. Il raconte l'histoire du grand ingénieur suisse Othmar H. Ammann qui est parvenu, après avoir émigré à New York en 1904, a redéfinir les règles de la construction des ponts.

Deux portraits intenses de personnages très différents entre eux, dans deux sphères différentes – la sphère privée dans The Journey – A Story of Love et plus publique dans Gateways to New York – qui coïncident bien avec la ligne éditoriale d'un festival "caractérisé par une atmosphère ouverte et un grand goût de la découverte", comme la précisé sa directrice Seraina Rohrer.

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.