email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

BERLINALE 2019 EFM

A Berlin, Le meilleur reste à venir pour Pathé International

par 

- Premières images à l’EFM pour le film de Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière, mais aussi notamment pour Proxima d’Alice Winocour

A Berlin, Le meilleur reste à venir pour Pathé International
Les réalisateurs Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière, pendant le tournage de Le Prénom

Grosse animation hier sur le stand de division ventes internationales du groupe Pathé pour le démarrage de l’European Film Market de la 69e Berlinale. L’équipe de Marie-Laure Montironi dévoile en effet entre autres, les premières images de deux titres en post-production particulièrement dans le collimateur des distributeurs.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le premier est Le meilleur reste à venir [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 deMatthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière qui se retrouvent associés comme co-réalisateurs pour la première fois depuis Le Prénom [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(deux nominations aux César 2013 dans les catégories meilleur premier film et meilleure adaptation; 3,3 millions d'entrées France, de jolis scores à l’international et des remakes à succès comme l’italien Il nome del figlio [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
).

Pathé montre également des premières images de la très attendue coproduction franco-allemande Proxima [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Alice Winocour
fiche film
]
d’Alice Winocour qui sera prête au printemps. Pour mémoire, les deux longs métrages pour l’instant à l’actif de la réalisatrice sont passés par la vitrine cannoise (Augustine [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
à la Semaine de la Critique en 2012 et Maryland [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Alice Winocour
fiche film
]
à Un Certain Regard en 2015).

Au line-up se distingue aussi un autre film qui sera prêt en mai : le long métrage d’animation franco-italien La Fameuse invasion des ours en Sicile [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Lorenzo Mattotti
fiche film
]
 de Lorenzo Mattotti (d’après le roman de Dino Buzzati et sur un scénario écrit par le réalisateur, Thomas Bidegain et Jean-Luc Fromental), prévendu à Berlin sur un promoreel inédit concocté à partir du montage quasi final.

Un premier promoreel est également montré pour Let’s Dance de Sébastien Chollat (article - sortie France le 27 mars).

Au rayon des titres en post-production vendus sur scénario brille Judy de l’Anglais Rupert Gold avec l’Américaine Renee Zellweger dans le rôle d’une Judy Garland fragilisée se préparant à donner un spectacle dans le Londres de 1968. La sortie est programmée au Royaume-Uni le 4 octobre 2019.

A signaler également en post-production la comédie française Le Gendre de ma vie [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de François Desagnat (sortie le 19 décembre 2018 – avec Kad Merad, Pauline Etienne, Julie Gayet et François Deblock au casting) et toujours Benedetta du Néerlandais Paul Verhoeven (article) dont la première a été repoussée à 2020 en raison d’une opération (à la hanche) subie par le réalisateur qui n’entend absolument pas laisser le montage se dérouler sans lui.

Enfin, à l’EFM, Pathé montre en première de marché Le Chant du loup [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Antonin Baudry (qui va arriver le 20 février dans les salles françaises avec François Civil, Omar Sy, Reda Kateb, Matthieu Kassovitz et Paula Beer au casting) et Mon bébé [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Lisa Azuelos (sortie France le 13 mars) qui est centrée sur une mère (Sandrine Kiberlain) de trois enfants dont la "petite dernière", avec qui elle entretient une relation tendre et fusionnelle, vient d’avoir 18 ans et va bientôt quitter le nid pour continuer ses études au Canada.

Le tout sans oublier le toujours mystérieux Mektoub My Love : Intermezzo [+lire aussi :
critique
fiche film
]
d’Abdellatif Kechiche, le second volet de ce qui s’annonce finalement comme une trilogie dont le secret est très bien gardé.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy