email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION France

Mignonnes de Maïmouna Doucouré attise la curiosité

par 

- Le premier long de la cinéaste, multiprimée dans le monde avec son court Maman(s), est piloté par Bien ou Bien Productions et vendu par Bac Films

Mignonnes de Maïmouna Doucouré attise la curiosité
Le réalisatrice Maïmouna Doucouré

Annoncé par Bac Films en ce début d’année comme nouveau titre de son line-up en ventes internationales après plusieurs mois d’embargo médiatique, Mignonnes (Cuties), le premier long de Maïmouna Doucouré, qui est actuellement en fin de post-production et dont le scénario avait remporté un Global Filmmaking Award à Sundance en 2017, suscite énormément d’intérêt. Il faut dire que la cinéaste s’est retrouvée sur les feux de multiples projecteurs avec son court-métrage Maman(s), présenté dans plus de 150 festivals internationaux avec 47 récompenses à la clé (dont un Grand Prix à Toronto en 2015 et un prix du jury à Sundance en 2016) et un César de sa catégorie en 2017.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Au casting de Mignonnes figurent Fathia Youssouf AbdillahiMedina El AidiEsther GohourouIlanah Cami-GoursolasMyriam HammaDemba Diaw et Maïmouna Gueye (L’ascension [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
).

Écrit par Maïmouna Doucouré, en collaboration avec Alice Winocour (César 2016 du meilleur scénario pour Mustang [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Deniz Gamze Ergüven
fiche film
]
), Valentine Milville et Nathalie Saugeon (Ma révolution [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), le scénario est centré sur Amy, 11 ans, qui découvre dans son nouveau collège un groupe de danseuses appelé : "Les Mignonnes". Fascinée, elle s’initie à une danse sexy, le twerk, dans l’espoir d’intégrer leur bande et de fuir un bouleversement familial...

Produit par Zangro pour la société bordelaise Bien ou Bien Productions (déjà partenaire du court-métrage de la réalisatrice), Mignonnes a été coproduit par France 3 Cinéma. Préacheté par Canal+ et Ciné+, le long métrage a aussi été soutenu par le CNC via l’avance sur recettes et le fonds Images de la diversité, par les régions Ile-de-France et Nouvelle-Aquitaine, et par la Procirep. Les 52 jours de tournage se sont déroulés à Paris et en région parisienne du cœur de l’été jusqu’au 30 octobre. La distribution France sera pilotée par Bac Films qui gère aussi les ventes internationales.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.