email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CINÉMA DU RÉEL 2019

Le documentaire dans tous ses états à Cinéma du Réel

par 

- Compétitions, séances spéciales, événements et volet professionnel : les documentaires débarquent à Paris, du 15 au 24 mars, pour le 41e Festival Cinéma du Réel

Le documentaire dans tous ses états à Cinéma du Réel
Movements of a Nearby Mountain de Sebastian Brameshuber

Le remarquable, percutant et poignant M [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Yolande Zauberman (prix spécial du jury à Locarno et qui sera lancé le 20 mars dans les salles françaises par New Story) ouvrira demain soir (en prologue) la 41e édition du Festival Cinéma du Réel qui se déroulera à Paris, au Centre Pompidou, du 15 au 24 mars.

A l’image de ce film très audacieux et de sa réalisatrice à qui la manifestation dédiera un Focus (avec trois autres titres), Cinéma du Réel (désormais piloté par Catherine Bizern) continue à creuser le sillon du documentaire sous toutes ses formes, de la création contemporaine au patrimoine.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

La compétition internationale compte 14 longs métrages en vitrine (que devra départager un jury incluant Carlo Chatrian, Mahamat-Saleh Haroun, Nino Kirtadze et Madeleine Molyneaux), dont neuf productions ou coproductions européennes : Campo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Portugais Tiago Hespanha, Movements of a Nearby Mountain [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de l’Autrichien Sebastian Brameshuber, Taurunum Boy [+lire aussi :
critique
fiche film
]
du duo serbe Dušan Grubin - Jelena Maksimovíc, Hamada [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Eloy Domínguez Serén
fiche film
]
de l’Espagnol Eloy Domínguez Serén (produit par la Suède, la Norvège et le Danemark), Walden [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Suisse Daniel Zimmermann, Shelter – Rifugio de l’Italien Enrico Masi (coproduit par la France), La Strada per le montagne [+lire aussi :
interview : Micol Roubini
fiche film
]
 de son compatriote Micol Roubini (aussi produit avec la France), Last Night I Saw You Smiling [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
du Cambodgien Kavich Neang (coproduit par les Français d’Apsara Films et couronné meilleur film asiatique à Rotterdam) et Los sueños del castillo de René Ballesteros (produit par le Chili et la France). Leur seront opposés deux films brésiliens, un mexicain, un américain et un chinois.

La sélection française proposera 12 longs métrages : Green Boys [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Ariane Doublet, Forbach Swing de Marie Dumora, Sankara n’est pas mort de Lucie Viver, Le Bon Grain et l’ivraie de Manuela Frésil, Berlin Based de Vincent Dieutre, Paris Stalingrad du duo Hind Meddeb - Thim Naccache, Amara de Pierre Michelon, Niblock’s Sound Spectrums – Within Invisible Rivers de Thomas Maury, Brise-Lames du duo Hélène Robert - Jérémy Perrin, Ici je vais pas mourir d’Edie Laconi et Cécile Dumas, Capital retour de Léo Bizeul et Nofinofy de Michaël Andrianaly (coproduit par Madagascar).

Neuf courts métrages internationaux et dix français seront aussi à l’affiche qui inclut également, entre autres multiples événements – notamment la rétrospective Kevin Jerome Everson et programmes Fabriquer le Cinéma et Front(s) Populaire(s) –, un programme très alléchant de séances spéciales : Varda par Agnès [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Agnès Varda
fiche film
]
d’Agnès Varda, Monrovia, Indiana de Frederick Wiseman, The Trial [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Sergei Loznitsa, la production franco-italienne Selfie [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Agostino Ferrente, Ne croyez surtout pas que je hurle [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Frank Beauvais, la série documentaire Le Village de Claire Simon et I diari di Angela – Noi due cineasti [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
du duo Yervant Gianikian - Angela Ricci Lucchi.

Le tout sans oublier le volet professionnel ParisDOC du 19 au 22 mars (avec ses six longs métrages en work-in-progress, ses tables rondes et se rencontres thématiques).

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.