email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

VISIONS DU RÉEL 2019 Prix

Heimat Is a Space in Time triomphe à Visions du Réel

par 

- Parmi les autres lauréats d'une édition mieux achalandée que jamais figurent That Which Does Not Kill, The House et Looking for the Man With the Camera

Heimat Is a Space in Time triomphe à Visions du Réel
Les gagnants de l'édition 2019 de Visions du Réel (© Nicolas Brodard)

La 50e édition de Visions du Réel (5-13 avril) s'est achevée sur la victoire de Heimat Is a Space in Time [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Thomas Heise, qui a fait son avant-première mondiale à Berlin dans la section Forum et son avant-première internationale à Nyon. Le film a décroché le prix principal de la Compétition internationale, le Sesterce d'or La Mobilière, d'une valeur de 20 000 francs suisses (17 632 euros).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le Prix de la Région de Nyon pour le long-métrage le plus innovant, d'une valeur de 10 000 francs suisses (8816 euros) a récompensé la coproduction entre la Belgique et la France Sans frapper d'Alexe PoukineWhen the Persimmons Grew, de l'AzerbaïdjanaisHilal Baydarov, a reçu une mention spéciale et le Prix interreligieux(5000 francs suisses/4407 euros). Les deux films étaient présentés à Visions du Réel en avant-première mondiale. 

Le jury était composé de la productrice américaine Joslyn Barnes, de sa collègue suisse Pauline Gigax et de la directrice artistique de l'IDFA, Orwa Nyrabia.

Dans la Compétition Burning Lights, dédiée aux nouvelles formes d'expression et d'expérimentation narrative et formelle, le Sesterce d'or Canton de Vaud du meilleur film (10 000 francs suisses) est allé au film français La Maison de Mali Arun. La coproduction entre le Brésil et l'Argentine Seven Years in May, d'Affonso Uchôa, a reçule Prix du film le plus innovant du jury Société des hôteliers de la côte (5000 CHF).

Le jury réunissait la productrice danoise Patricia Drati, le distributeur autrichien Pierre-Emmanuel Finzi, de Filmgarten, et le réalisateur lituanien Mantas Kvedaravičius.

Dans la Compétition nationale, le Sesterce d'or SRG SSR du meilleur film suisse, d'une valeur de 15 000 CHF (13 221 €) a été remis à une coproduction avec la France, À la recherche de l'homme à la caméra de Boutheyna Bouslama. Taste of Hope de Laura Coppens a obtenu le Prix du jury SSA/SUISSIMAGE comme film suisse le plus innovant (10 000 CHF) ainsi que le Prix ZONTA, réservé à une réalisatrice dont le travail montre maîtrise et talent et qui mérite d'être épaulée pour ses futures créations (5000 CHF). 

La Compétition internationale moyens- et courts-métrages a vu la victoire du titre bolivien de 61 minutes Compañía de Miguel Hilari, qui a remporté le Sesterce d'argent George Reinhart du meilleur moyen-métrage (10 000 CHF), tandis qu'Akaboum, de la Française Manon Vila, a gagné les prix du meilleur court-métrage et du court-métrage le plus innovant.

Midnight Traveler [+lire aussi :
critique
fiche film
]
de Hassan Fazili et Emelie Mahdavian, déjà récompensé à Sundance, a reçu le Sesterce d'argent Ville de Nyon-Prix du public pour un film de la section Grand Angle.

Les organisateurs ont dévoilé que cette année, plus de 45 000 tickets ont été vendus, ce qui représente une augmentation de 12,5% par rapport à l'année dernière, et le meilleur résultat jamais obtenu en 50 ans de festival. "Avec une fréquentation record du public et des professionnels du monde entier, Visions du Réel a plus qu'accompli ces objectifs. Ce succès est d'autant plus gratifiant que la qualité des films et de la sélection présentée par Emilie Bujès a été louée de tous", dit Claude Ruey, le président sortant du festival, après dix ans dans cette fonction.

En 2020, l'événement sera déplacé plus près de la fin du mois et aura lieu du 24 avril au 2 mai.

Palmarès complet de Visions du Réel : 

Compétition interntationale longs-métrages

Sesterce d'or La Mobilière du meilleur long-métrage
Heimat Is a Space in Time [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 - Thomas Heise (Allemagne/Autriche)

Prix du jury Région de Nyon pour le film le plus innovant
Sans frapper - Alexe Poukine (Belgique/France)
Mention spéciale
When the Persimmons Grew - Hilal Baydarov (Azerbaïdjan/Autriche)

Compétition internationale Burning Lights

Sesterce d'or Canton de Vaud du meilleur film
La Maison - Mali Arun (France) 

Prix du jury Société des hôteliers de la côte pour le film le plus innovant
Seven Years in May - Affonso Uchôa (Brésil/Argentine) 

Compétition nationale

Sesterce d'or SRG SSR du meilleur film suisse
À la recherche de l'homme à la caméra - Boutheyna Bouslama (France/Suisse)

Prix du jury SSA/SUISSIMAGE du long-métrage suisse le plus innovant
Taste of Hope - Laura Coppens (Suisse/Allemagne)
Mention spéciale
Les Heures heureuses - Martine Deyres (France/Suisse/Belgique)

Compétition internationale moyens-métrages

Sesterce d'argent George Reinhart du meilleur film
Compañía - Miguel Hilari (Bolivie) 

Prix George Reinhart du jeune jury pour le film le plus innovant
God - Christopher Murray, Israel Pimentel, Josefina Buschmann (Chili) 
Mention spéciale
Camp on the Wind's Road - Natasha Kharlamova (Russie)

Compétition internationale courts-métrages

Sesterce d'argent du meilleur film Fondation Goblet
Akaboum - Manon Vila (France) 

Prix du jeune jury Mémoire vive pour le film le plus innovant
Akaboum – Manon Vila
Mention spéciale
La Forêt de l'espace - Victor Missud (France)

Prix Grand Angle – Prix du public
Midnight Traveler [+lire aussi :
critique
fiche film
]
 - Hassan Fazili, Emelie Mahdavian (États-Unis/Qatar/Canada/Royaume-Uni)

Prix interreligieux
When the Persimmons Grew – Hilal Baydarov
Mention spéciale
Norie – Yuki Kawamura (Luxembourg/Japon)

Prix ZONTA
Taste of Hope – Laura Coppens 

Sesterce d'or Raiffeisen Maître du Réel pour l'ensemble d'une carrière
Werner Herzog

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.