email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CANNES 2019

Les professionnels du film à Cannes encouragent les citoyens à voter aux Élections européennes

par 

- CANNES 2019 : La Société des Réalisateurs de Films, l'EFA-European Film Academy, la FERA et la SAA unissent leurs forces pour lancer un manifeste et un appel à l'action du 23 au 26 mai

Les professionnels du film à Cannes encouragent les citoyens à voter aux Élections européennes

Aujourd'hui, au 72e Festival de Cannes, les professionnels du film ont soutenu la présentation d'un manifeste qui encourage les citoyens à voter aux Élections européennes, qui vont avoir lieu dans quelques jours, du 23-26 mai, dans tous les États-membres de l'Union européenne.

Le document, composé par la Société des Réalisateurs de Films (SRF), qui organise la Quinzaine des Réalisateurs, ainsi que l'EFA-European Film Academy, la Fédération Européenne des Réalisateurs de l'Aaudiovisuel (FERA) et la Société des Auteurs Audiovisuels (SAA), est un appel à l'action, dans ce moment décisif pour l'Union européenne.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

La cinéaste française Céline Sciamma (qui concourt par ailleurs pour la Palme d'or avec Portrait de la jeune fille en feu [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Céline Sciamma
fiche film
]
) avec le réalisateur croate Hrvoje Hribar, en présence de plusieurs autres réalisateurs, a lu le manifeste devant le Centre d'art La Malmaison, situé au coeur des événements qui animent la Croisette.

Les signataires, qui sont plus de 500, comprennent donc Céline Sciamma, Wim WendersAgnieszka HollandMiguel GomesLuc and Jean-Pierre DardenneValeria GolinoJacques AudiardSusanne BierPawel PawlikowskiJulie BertuccelliAlan ParkerCosta-GavrasJulie DelpyStephen FrearsStellan SkarsgardRalph Fiennes, pour ne citer que quelques noms.

Le manifeste :

Oui, l’Europe est imparfaite. Nous lui reprochons parfois, et à juste titre, de manquer d’âme et d’émotions, d’utiliser une langue que peu d’entre nous comprennent. Nous lui en voulons de ne pas être à la hauteur des crises écologiques, sociales et politiques qui la secouent aujourd’hui, de ne pas être à la hauteur de la tragédie des réfugiés. Pourtant, malgré ses faiblesses et ses manquements, nous y trouvons aussi l’humanité et la beauté. Et nous nous efforçons de la décrire avec la délicatesse des images et un langage plus accessible à tous les peuples qui la composent. Rappelons-nous que l’Europe s’est unie pour la paix. De 6 membres, elle est rassemblée aujourd’hui autour de 28 pays qui forment une union unique et inspirante pour l’humanité tout entière. Cette Union s’est construite sur l’oubli des frontières, la libre circulation, l’échange, la fraternité, la solidarité, des valeurs aujourd’hui menacées de toutes parts, y compris en son sein. Mais cette Union est aussi celle de la culture, véritable ambition pour une Europe dont l’innovation et la création ont toujours été les piliers lumineux. Une Europe libre et démocratique, c’est aussi une Europe de la libre pensée et de la liberté d’expression. C’est pour nous un devoir de la défendre face aux extrémismes et aux pensées rétrogrades, qui s’étendent à nouveau comme une lèpre. Cet équilibre si fragile, nous devons le consolider et l’améliorer. Face à ceux qui veulent le détruire en divisant, en renonçant, en cherchant la fuite ou l’isolement. A la question : comment construire une Europe désirable, une Europe qui rassemble, une Europe ouverte qui offre un espace de liberté et de paix ? Nous devons répondre par l’engagement et mener le combat des idées, pour éviter celui des armes. Entre le 23 et le 26 mai, pour les élections européennes, nous irons donc voter. C’est notre avenir commun qui est en jeu, pour ne pas dire notre avenir tout court.

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.