email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CANNES 2019 Un Certain Regard

Critique : Port Authority

par 

- CANNES 2019 : Le premier long de l’Américaine Danielle Lessovitz est un drame romantique sur un jeune homme qui apprend à vaincre ses préjugés après être tombé amoureux d’une transsexuelle

Critique : Port Authority
Fionn Whitehead et Leyna Bloom dans Port Authority

Le terminus de bus new-yorkais Port Authority est la porte d’entrée menaçante par laquelle accèdent à la ville tous ceux qui se disposent à immigrer dans la gigantesque métropole pour y chercher de nouvelles opportunités. Ceux qui fréquentent New York pour la première fois vont sentir la vibration multiculturelle qui caractérise la ville dans chaque recoin de cette station mythique mais en même temps, ils pourront aussi sentir le poids d’une solitude abyssale et de la peur que partagent tous ces voyageurs qui, comme eux, arrivent seuls, depuis des zones lointaines des États-Unis.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Port Authority [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, premier long-métrage de l’Américaine Danielle Lessovitz, en lice au 72e Festival de Cannes dans la section Un Certain Regard, commence à la station de bus qui donne son nom au film. L’acteur anglais Fionn Whitehead (Dunkerque [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, Roads [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
) incarne ici Paul, un jeune homme originaire de Pittsburgh, en Pennsylvanie, qui désire commencer une nouvelle vie à New York, chez sa demi-sœur Sara (Louisa Krause), qui habite à Manhattan depuis des années. Cependant, ses plans sur la comète tombent à l'eau quand il s'avère que Sara n'est pas là pour l'attendre à Port Authority. Cependant, rien ne peut arrêter Paul, pas même le sentiment d’avoir été abandonné. Le jeune homme de 20 ans va se lancer dans la grande ville et entamer sa première grande équipée nocturne. Après avoir échappé à une bagarre dans un wagon de métro, Paul rencontre le personnage de McCaul Lombardi (American Honey [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Andrea Arnold
fiche film
]
, Nous, les coyotes [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), qui va lui offrir un toit où dormir en échange de son aide pour expulser des familles, des indigents ou des locataires ruinés par le département de l’immigration. 

La relation d’amitié entre Paul et son nouvel ami Lee semble dictée purement par l’intérêt. En effet, Lee et Paul appartiennent à deux mondes qui n'ont rien à voir l'un avec l'autre. Le premier défend des valeurs rétrogrades dans lesquelles notre héros ne se retrouve pas, comme par exemple l'homophobie, la transphobie et le racisme, c'est-à-dire précisément les trois problèmes qui dominent la société américaine contemporaine, et que Lessovitz dénonce dans ce film très intéressant. 

Port Authority raconte l’histoire d’amour qui naît entre Paul et une femme transsexuelle interprétée par le mannequin Leyna Bloom, également activiste et, donc, actrice débutante. La rencontre de Paul avec la belle Wye et le reste des membres de la communauté queer à laquelle appartient la jeune femme va changer sa manière de voir le monde. En même temps, les motivations de son exode vers New York restent hors-champ pendant tout le film. On en sait peu sur lui et son passé, sauf qu'il est très seul parce que sa sœur ne souhaite pas le voir tant qu'il sera en liberté conditionnelle. Ainsi, l’intégration de Paul dans cette communauté la seconde chance qu'il désirait. Sa nouvelle famille lui offre un nouveau début dans la vie pour comprendre qui il est, contre tous les stéréotypes que la société lui a imposés sur les questions de genre et de sexualité. 

Port Authority a été produit par les sociétés américaines RT Features et Sikelia Productions avec la maison française Madeleine Films. Les ventes à l'étranger du film sont gérées par mk2 films.

(Traduit de l'espagnol)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.