email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION / FINANCEMENT France / Inde / Royaume-Uni

Les Films d’Ici misent le film d’animation Bombay Rose

par 

- La société française est partenaire du premier long métrage de la cinéaste indienne Gitanjali Rao qui devrait faire sa première mondiale cet été

Les Films d’Ici misent le film d’animation Bombay Rose

De Valse avec Bachir [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(en compétition à Cannes en 2008 et nominé à l’Oscar 2009 du meilleur film en langue étrangère) à Funan [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Denis Do
fiche film
]
(Cristal du meilleur film à Annecy en 2018), la société de production parisienne Les Films d’Ici a déjà démontré qu’elle avait un goût aussi sûr dans le domaine de l’animation qu’en documentaire (notamment avec les films de Gianfranco Rosi) ou de fiction (entre autres les longs d’Arnaud des Pallières). Aussi sa coproduction de Bombay Rose [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, le premier long métrage de l’Indienne Gitanjali Rao, suscite beaucoup de curiosité d’autant plus qu’il se murmure que le film fera sa première mondiale dans une section parallèle de l’un des grands festivals internationaux de l’été.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Remarqué avec ses courts métrages, en particulier Printed Rainbow (trois prix à la Semaine de la Critique à Cannes en 2006 et plus de trente dans le monde) et True Love Story (première internationale en compétition dans la même sélection sur la Croisette en 2014), Gitanjali Rao a participé avec Bombay Rose à la première édition du programme Next Step initié par la Semaine de la Critique du Festival de Cannes afin d'aider les jeunes cinéastes à franchir le cap du court au long métrage.

Écrit par la réalisatrice, le scénario de Bombay Rose entrecroise plusieurs récits d’amours impossibles. L’intrigue est centrée sur Kamala, une jeune danseuse dans un club, ayant échappé à un mariage d’enfants et qui vit dans le chaos des rues de Bombay (Mumbai). Mais elle doit choisir entre se battre pour la survie économique de sa famille ou vivre pleinement son histoire d’amour avec Salim, un garçon venu du Cachemire… Une romance que Gitanjali Rao a développé visuellement dans le style mêlant peinture et animation dont elle est spécialiste et qui lui permet de fondre à merveille les aspects documentaires sur un environnement très dur et une atmosphère poétique rehaussée par la musique et la touche bollywoodienne.

Piloté par Cinestaan International (qui est basé à Mumbai, Londres et Los Angeles, et qui gère aussi les ventes du long métrage), Bombay Rose a été coproduit par Les Films d’Ici (Serge Lalou et Charlotte Uzu), par les Britanniques de Goldfinch Entertainment, et par le Qatar (Doha Film Institute), avec le soutien notamment de l’Aide aux Cinémas du Monde du CNC. L’animation a été mise en œuvre par PaperBoat Design Studios.

En animation, Les Films d'Ici comptent actuellement en fabrication La Sirène de Sepideh Farsi (lire l’article), ont récemment remporté le Prix Fondation Gan à la Diffusion du 43e Festival International du Film d'Animation d’Annecy avec Josep de Aurel et sont également associés au projet Au cœur des ténèbres du Brésilien Rogério Nunes qui devrait bientôt entrer en fabrication.

A signaler du côté fiction que Ricordi? [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
interview : Valerio Mieli
fiche film
]
de l’Italien Valerio Mieli (découvert l’an dernier aux Giornate degli autori, à Venise), coproduit par Les Films d’Ici, sera lancé le 31 juillet dans les salles françaises par Le Pacte.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.