email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS / PRIX France / Espagne

Cinespaña : le cinéma espagnol brille à Toulouse

par 

- Sept titres en lice pour la Violette d’Or du 24e Festival Cinespaña qui se déroule du 4 au 13 octobre avec notamment en vedette l’acteur Javier Gutiérrez

Cinespaña : le cinéma espagnol brille à Toulouse
Diecisiete de Daniel Sánchez Arévalo

Double ouverture aujourd’hui hors compétition avec 7 razones para huir [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du trio Gerard Quinto - Esteve Soler - David Torras et Hamada [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Eloy Domínguez Serén
fiche film
]
de Eloy Domínguez Serén pour la 24e édition de Cinespaña qui proposera du 4 au 13 octobre à Toulouse un vaste tour d’horizon du meilleur de la production cinématographique espagnole récente et qui mettra à l’honneur l’acteur Javier Gutiérrez (El autor [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Manuel Martín Cuenca
fiche film
]
, La isla minima [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Alberto Rodríguez
fiche film
]
, Champions [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, etc.).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Sept longs métrages de fiction sont en lice pour la Violette d’Or 2019 (qui sera décernée par un jury présidée par la cinéaste française Dominique Cabrera): Diecisiete [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Daniel Sanchez Arévalo
fiche film
]
de Daniel Sánchez Arévalo (projeté hors compétition à San Sebastian et qui sort ce vendredi dans les salles espagnoles), La virgen de agosto [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jonás Trueba
fiche film
]
de Jonás Trueba (mention spéciale du jury à Karlovy Vary), Els dies que vindran [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Carlos Marques-Marcet
fiche film
]
de Carlos Marqués-Marcet (dévoilé en compétition à Rotterdam), Entre dos aguas [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Isaki Lacuesta
fiche film
]
d’Isaki Lacuesta (vainqueur l’an dernier à San Sebastian), Zaniki [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Gabriel Velázquez (découvert à Gijon), Les Perseides de Alberto Dexeus et Ànnia Gabarró, et le film collectif La filla d’algú [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(réalisé par les étudiants de l’École Supérieure de Cinéma et d’Audiovisuel de Catalogne ESCAC et découvert à Malaga).

La section compétitive Nouveaux Réalisateurs ne manque pas non plus d’attraits avec El Rey [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Alberto San Juan et Valentín Álvarez, Derechos del hombre [+lire aussi :
critique
fiche film
]
de Juan Rodrigáñez, El increíble finde menguante [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Jon Mikel Caballero, El sitio de Otto d’Oriol Puig, La petita fera de Jordi Ardid, La reina dels llargardaixos [+lire aussi :
critique
fiche film
]
de Burnin' Percebes (Fernando Martínez et Juan González), Ojos Negros [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Marta Lallana et Ivet Cast…
fiche film
]
de Marta Lallana et Ivet Castelo en collaboration avec Iván Alarcón et Sandra García.

A signaler également au très riche programme une compétition de huit documentaires, un Panorama incluant un Focus sur l’animation (dont Buñuel, après l’âge d’or [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Salvador Simó et Black is Beltza [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Fermin Muguruza), 15 longs de fiction récents (les titres cannois Douleur et gloire [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Antonio Banderas
Q&A : Pedro Almodóvar
fiche film
]
de Pedro Almodóvar, Viendra le feu [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Óliver Laxe
fiche film
]
d’Oliver Laxe et Liberté [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Albert Serra, mais aussi Le Voyage de Marta [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Neus Ballús
fiche film
]
de Neus Ballús, ou encore Quien a hierro mata [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Paco Plaza
fiche film
]
de Paco Plaza, entre autres), des courts métrages, et des classiques contemporains, mais également un cycle "¿Dónde está el espíritu de la República?".

A signaler enfin, pour la deuxième année consécutive, la journée de rencontres professionnelles CinespañaLab qui se déroulera mardi 8 octobre. Six projets en développement en quête de partenaires ont été sélectionnés : Calle Varsovia de José Alberto Andrés Lacasta, El cielo en la tierra de María Antón Cabot, Las convulsiones de David Gutiérrez Camps, La lista de María Calafat, Mala Petja de Jordi Ardid, et le documentaire El alma y el cuerpo de Victor Forniés. Et deux études de cas de deux coproductions franco-espagnoles seront présentées par leurs producteurs français : Viendra le feu d’Oliver Laxe (qui a associé Miramemira, Kowalski Films4à4 Productions et Tarantula Luxembourg) et Viaje [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Celia Rico Clavellino
fiche film
]
de Celia Rico Clavellino (Amorós Producciones, Arcadia Motion Pictures, Pecado Films et Noodles Production).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.