email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS / PRIX France

Les stars mondiales du 7e art au Festival Lumière

par 

- Coppola, Bellocchio, Scorsese, Bong Joon-ho, García Bernal, Loach, McDormand et tant d’autres seront à Lyon pour célébrer le cinéma de patrimoine du 12 au 20 octobre

Les stars mondiales du 7e art au Festival Lumière
The Irishman de Martin Scorsese

Avec 185 000 spectateurs en 2018, le Festival Lumière a placé la barre à un niveau populaire assez stupéfiant pour un événement centré sur l’exposition des films de patrimoine, un incontestable succès que ne devrait pas démentir la 11e édition de la manifestation orchestrée par Thierry Frémaux (également délégué général du Festival de Cannes) qui se déroulera à Lyon du 12 au 20 octobre, tant les têtes d’affiche sont de nouveau légion.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

En vedette brillent en effet Francis Ford Coppola (qui recevra le prix Lumière 2019 et qui dispensera une masterclass le 18 octobre avec en prime en projections "La nuit du Parrain" et Apocalyse Now Final Cut en clôture du festival) et de non moins illustres invités d’honneur dont les cinématographies seront explorées et qui dialogueront avec le public : l’actrice américaine Frances McDormand, le cinéaste coréen Bong Joon-ho, le réalisateur italien Marco Bellocchio (avec quatre films au programme dont son récent Le Traître [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Marco Bellocchio
fiche film
]
), le comédien canadien Donald Sutherland, son homologue français Daniel Auteuil, sa consoeur française d’origine russe Marina Vlady, et l’acteur et réalisateur mexicain Gael García Bernal. Le tout sans oublier l’Anglais Ken Loach (avec Sorry We Missed You [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Ken Loach
fiche film
]
dans ses bagages) et l’Américain Martin Scorsese avec l’avant-première de The Irishman (un film Netflix qui ne sortira malheureusement pas dans les salles françaises).

Fidèles au concept du festival qui tisse des liens entre le présent et l’histoire de la cinéphilie, près de 120 autres invités, principalement des cinéastes et des interprètes, feront le déplacement à Lyon afin de présenter des séances (parmi eux, Philippe Garrel, Bertand Tavernier, Robin Campillo, Marisa Paredes, Martá Mészáros, Rebecca Zlotowski, Bérénice Bejo, Emmanuelle Devos, Nathalie Baye, Ariane Ascaride, Barbet Schroeder, Roman Coppola, Claire Burger, Christian Carion, Émilie Dequenne, Monia Chokri, Ludivine Sagnier, Hafsia Herzi, Jean-Paul Salomé, Jaco van Dormael ou encore Jacques Doillon).

A signaler au très riche menu un hommage à l’acteur français Serge Reggiani, la trilogie Zombies de George A. Romero, une mini-nuit Gaspar Noé, un zoom sur la réalisatrice italienne Lina Wertmüller, un gros plan sur le cinéaste français André Cayatte, une grande projection pour Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre d’Alain Chabat, le programme "Forbidden Hollywood : les trésors Warner", la toute nouvelle section "Lumière Classics" qui accueille les plus beaux films restaurés de l’année (signés Jean Renoir, Frank Borzage, Vittorio De Sica, Joseph L. Mankiewicz, Mikhaïl Kalatozov, René Clément, Marcel Carné, Edmond T. Gréville, Juraj Herz, Lucian Pintilie, Lee Tamahori, Denys de La Patellière, Philippe de Broca, Léonard Keigel, Edouard Molinaro, Jacques Doillon, Tony Gatlif, Barbet Schroeder et Philippe Garrel).

S’y ajoutent les raretés de "Trésors et curiosités" (des œuvres de Zoltán Fábri, Krzysztof Zanussi, Karen Shakhnazarov, Elo Havetta, Jan Troell, Bo Widerberg, Fredi M. Murer), les "Grands classiques du noir et blanc" (dont Citizen Kane, La Règle du jeu, M le maudit et Voyage à Tokyo), les "Sublimes moments du muet" avec notamment un ciné-concert de La Roue d’Abel Gance (7h de film), des documentaires sur le cinéma, une programmation pour les enfants et les "Grandes projections" (avec entre autres Papillon, Le Pont de la rivière Kwaï, La Grande évasion et Mississippi Burning).

Une orgie de classiques qui offrira néanmoins une petite place aux nouveautés avec les titres cannois La Belle Époque [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Nicolas Bedos
fiche film
]
de Nicolas Bedos (qui ouvrira le festival) et Hors Normes [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Olivier Nakache et Éric Toledano.

Les professionnels seront aussi de la partie avec le 7e Marché International du Film Classique (du 15 au 18 octobre). Le pays invité cette année est l’Allemagne et le rôle de grand témoin (keynote à l’appui) sera assuré par Peter Becker (The Criterion Collection). Les distributeurs dévoileront leurs line-up et de nombreuses tables rondes dissèqueront l’actualité du secteur. Parmi les sujets abordés : "L'avenir de la distribution et de l’exploitation du patrimoine à l'heure du streaming" (avec comme intervenante Julie Pearce, du BFI), "Quelle place pour le cinéma de patrimoine dans les salles en Europe ?", "Édition vidéo : Comment vendre et acheter des films à l’international", "Quels sont les business models de la filière patrimoine en France" et "Quelles relations entre vendeurs et acheteurs de cinéma de patrimoine".

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.