email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CINÉMAMED 2019

Un vent de liberté souffle sur le Festival du Cinéma Méditerranéen de Bruxelles

par 

- La 19e édition du festival se tiendra du 29 novembre au 7 décembre, avec pas moins de 60 films au programme

Un vent de liberté souffle sur le Festival du Cinéma Méditerranéen de Bruxelles
Adam de Maryam Touzani

Du 29 novembre au 7 décembre aura le 19e Festival du Cinéma Méditerranéen de Bruxelles - Cinémamed. Le festival proposera plus de 60 productions récentes issues du bassin méditerranéen, mettant en évidence la diversité et la richesse des pays qui le composent à travers des récits touchants.

Le Cinémamed a choisi comme fil rouge cette année la quête de libertés, liberté de penser, d'aimer, de respirer, de s'exprimer, de vivre, privilégiant des récits de vie en lutte, contre l’oppression et l’obscurantisme. On relèvera de nombreux combats de femmes dans la sélection de la Compétition Officielle, au coeur de films comme Adam [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de la néo-cinéaste marocaine Maryam Touzani, ou encore du film de clôture, Un divan à Tunis [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Manele Labidi
fiche film
]
de Manele Labidi, avec la comédienne iranienne Golshifteh Farahani.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

A part le film de Touzani, sept autres titres prendront part à la Compétition Officielle, dont le film slovène Don’t Forget to Breathe [+lire aussi :
critique
fiche film
]
de Martin Turk présenté il y a quelques jours à la Fête du Cinéma de Rome dans la section Alice nella città, Il Traditore [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Marco Bellocchio
fiche film
]
de Marco Bellocchio, présenté en compétition à Cannes, le film serbe Stitches [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Miroslav Terzić
fiche film
]
de Miroslav Terzic, lauréat du Label Europa Cinemas dans la section Panorama de la Berlinale, ou encore le film français The End of Love [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Keren Ben Rafael, découvert quant à lui à Venise, dans la section Biennale College Cinema. Les co-productions européennes A Tale of Three Sisters [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Emin Alper
interview : Emin Alper
fiche film
]
du Turc Emin Alper (dévoilée en compétition à la Berlinale), Abou Leila [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de l’Algérien Amin Sidi-Boumédiène (dévoilée à la Semaine de la Critique de Cannes) et Un fils [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Tunisien Mehdi M. Barsaoui (présentée dans la section Orizzonti de Venise) complètent la section.

La section Panorama regroupera 15 films, dont 5 est le numéro parfait [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Igort
fiche film
]
, une adaptation par Igort de sa propre bande dessinée, avec Toni Servillo et Valeria Golino; venus d’Espagne, le documentaire animé Bunuel après l’âge d’or [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Salvador Simó, le Prix du Jury de la section Un Certain Regard à Cannes, Viendra le feu [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Óliver Laxe
fiche film
]
de Oliver Laxe, ou encore le nouveau film de Robert Guédiguian, Gloria Mundi [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Robert Guédiguian
fiche film
]
, sélectionné cette année à la Mostra de Venise.

On notera enfin que le festival porte un focus sur l’Italie, notamment avec son film d’ouverture, Piranhas [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Roberto Saviano
fiche film
]
de Claudio Giovannesi, Ours d’argent du meilleur scénario à Berlin.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.