email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

INDUSTRIE / MARCHÉ France

Les Valseurs progressent à un très bon rythme

par 

- La jeune société parisienne de production et distribution se distingue avec A Dog’s Death, Sole, Where Is Hendrix ?, Après la révolte, ton vote

Les Valseurs progressent à un très bon rythme
A Dog’s Death de Matías Ganz

Créée en 2013, la jeune société parisienne Les Valseurs pilotée par Damien Megherbi et Justin Pechberty est en plein essor. D’abord remarquée à travers ses activités de distribution (notamment d’Arythmie [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Boris Khlebnikov
fiche film
]
de Boris Khlebnikov en 2018 et de Faire la parole d’Eugène Green en 2017), la structure se fait aussi un nom en production, un domaine où elle s’est fait la main avec une vingtaine de courts métrages (en particulier Vilaine Fille d’Ayce Kartal, vainqueur du César 2019), ce qui lui a valu le Prix France Télévisons 2019 du Jeune Producteur.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Les Valseurs arrivent maintenant à l’affiche des festivals puisque la société dévoilera en première mondiale dans la compétition Premiers Longs Métrage du Tallin Black Nights Film Festival (du 15 novembre au 1er décembre 2019) sa coproduction La muerte de un perro [+lire aussi :
critique
fiche film
]
 de Matías Ganz, un film produit par la société uruguayenne Nadador Cine et coproduit également par les Argentins de Le Tiro. L’intrigue ? Mario et Silvia sont en train de traverser le traumatisme de la retraite quand leur maison est cambriolée, ce qui les fait entrer dans une spirale d’insécurité et de paranoïa qui les entraînera avec leur famille vers une fin sanglante…

À l’IDFA (Festival international du film documentaire d’Amsterdam - 20 novembre au 1er décembre), c’est une autre production Les Valseurs (avec les Burkinabais de Brand Image – Etalons films) qui fera sa première mondiale dans la section Frontlight : Après la révolte, ton vote de Kiswendsida Parfait Kaboré. Pour mémoire, les Valseurs ont aussi coproduit récemment Fendas (Slits) du Brésilien Carlo Segundo, qui avait fait se première mondiale en juillet dernier au FIDMarseille.

Du côté des acquisitions en distribution, Les Valseurs ont mis la main sur une jolie pépite qu’ils sortiront en France au printemps prochain : Sole [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Carlo Sironi
fiche film
]
de l’Italien Carlo Sironi. Dévoilé à Venise dans la section Orizzonti avant une première internationale à Toronto au programme Discovery, Sole a remporté récemment les titres de meilleur film au Festival du Cinéma Méditerranéen de Montpellier et au Festival du Film Italien de Villerupt. "Nous l’avons acquis juste après Toronto auprès de Luxbox", raconte Damien Megherbi. "C‘est le premier long métrage d’un cinéaste que nous suivions, un film qui se distingue par sa maîtrise formelle et par les émotions qu’il procure." Autre atout en distribution : l’intelligente comédie Where Is Hendrix ? [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Marios Piperides
fiche film
]
du Chypriote Mario Piperides, projetée aujourd’hui dans la section Découvertes Européennes du 20e Arras Film Festival et qui sera lancée par Les Valseurs dans les salles de l’Hexagone le 4 mars 2020 après avoir accumulé les distinctions depuis sa première victorieuse à Tribeca : prix du public aux Arcs, mention spéciale à Thessalonique, ouverture à Cottbus, etc. A noter que le film sort cette semaine en Allemagne (jeudi 14 novembre via Filmperlen).

Enfin, au line-up distribution des Valseurs pointe un autre premier long signé par une cinéaste prometteuse : K Contraire [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Sarah Marx
fiche film
]
de Sarah Marx. Révélé à Venise dans la section Orizzonti, mais l’année passée, le film sortira en France le 22 janvier prochain.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.