email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

LES ARCS 2019

Gros plan sur la Lituanie aux Arcs

par 

- Avec un film en compétition officielle plus une sélection de films acclamés, des projets dans la section industrie et la plus importante délégation au grand festival français, le pays balte vise haut

Gros plan sur la Lituanie aux Arcs
Invisible d'Ignas Jonynas

Comme cela a été annoncé cet été (lire l'article), la Lituanie va faire partie des quatre pays sur lesquels tournera plus particulièrement son attention la 11e édition du Festival des Arcs (14-21 décembre). La présence du pays à l'événement alpin est plutôt impressionnante, avec un film en compétition officielle, trois projets au programme du volet industrie et trois longs-métrages plus deux courts projetés dans le cadre du gros plan sur le pays balte. Par ailleurs, la délégation lituanienne sera la plus importante, avec près de 20 professionnels du film lituaniens présents.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

En compétition officielle, Invisible [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ignas Jonynas et Kristupas…
fiche film
]
(Lituanie/Lettonie/Ukraine/Espagne), le deuxième long-métrage d'Ignas Jonynas (The Gambler [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ignas Jonynas
fiche film
]
), fera sa première française parmi les dix films en lice pour la Flèche de cristal. Ce film très bien ouvragé, brillant et dérangeant, qui a fait sa première mondiale dans la section New Directors du 67e Festival de San Sebastian, confirme la réputation qu'a acquise Jonynas d'être un téméraire voyageur dans l'âme humaine.

Du côté du volet industrie, plus précisément dans le cadre du Village de la coproduction (14-17 décembre), sur les 22 projets sélectionnés (lire l'article) en quête de partenaires, deux sont lituaniens. Karolis Kaupinis, dont le premier long-métrage, le film historique Nova Lituania [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Karolis Kaupinis
fiche film
]
, a été dévoilé cet été à Karlovy Vary, propose ici son deuxième film, Kaspervizija, où il aborde de nouveau l'histoire de son pays. Le film se situe au moment de l'indépendance de la Lituanie et se concentre sur un jeune journaliste qui se met à travailler pour ses plus grands ennemis pour servir son pays, en train de se relever. Comem le premier long de Kaupinis, le film est produit par Marija Razgutė de M-Films. L'autre projet qui sera présenté est The Grand Piano Room de la réalisatrice débutante Laura Tamošiūnaitė Šakalienė, produit par Teresa Rożanowska pour Ketvirta Versija.

Dans la section Work in Progress, qui aura lieu cette année le 16 décembre, parmi les 18 titres qui ont été choisis (lire l'article) figure In the Mirror, le prochain film de la cinéaste lettone plusieurs fois primée Laila Pakalniņa (qui était également à la dernière édition de Karlovy Vary avec Spoon [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Laila Pakalnina
fiche film
]
). Son nouveau projet, retenu en partenariat avec Industry@Tallinn & Baltic Event, qui l'a également montré dans sa section Works in Progress, est un conte de fées expérimental qui transpose l'histoire de Blanche-Neige à nos jours, dans un contexte très jeuniste (lire l'article). Ce film est produit par Pakalniņa pour la société Hargla Company (Riga) avec Dagnė Vildžiūnaitė pour la société lituanienne Just A Moment.

Enfin, en partenariat avec le Centre de la cinématographie de Lituanie, dans le cadre du Focus de l'année, les festivaliers auront l'occasion de découvrir une nouvelle génération de nouveaux talents ainsi que des cinéastes plus établis à travers une sélection de trois longs-métrages et deux courts. Les longs en question sont : Sasha Was Here [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d'Ernestas Jankauskas (Lituanie/Finlande), en présence du réalisateur et de son actrice principale Gabija Siurbyte ; Miracle [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Eglė Vertelytė
fiche film
]
d'Eglė Vertelytė (Lituanie/Bulgarie/Pologne), également en sa présence et celle du producteur Lukas Trimonis ; The Summer of Sangailė [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Alanté Kavaïté
fiche film
]
de la réalisatrice installée en France Alanté Kavaïté (France/Lituanie/Pays-Bas), qui prépare d'ores et déjà son prochain film (lire l'article). Ces deux derniers films sont sortis en France. Les courts qui seront présentés sont : The Mother’s Day de Kamilė Milašiūtė et The Camel de Laurynas Bareiša.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.