email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION / FINANCEMENT Italie / France

Alessandro Valenti tourne Oltre il confine

par 

- Cette coproduction entre l'Italie (Scirocco Films) et la France (Rosebud) est en tournage entre les Pouilles et le Sénégal pour raconter l'histoire de deux petits Africains en quête d'un avenir meilleur

Alessandro Valenti tourne Oltre il confine

Deux enfants africains regardent les étoiles et rêvent d'aller en Italie. Cette image contient l'istoire du premier long-métrage d'Alessandro Valenti, Oltre il confine, dont le tournage est en cours dans le Salento. Valenti, scénariste de nombreux films pour le cinéma (des films d'Edoardo Winspeare Brave Men [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, Quiet Bliss [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et Disperata [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
au prochain de Leonardo Guerra SeragnoliGli indifferenti, d'un roman d Alberto Moravia, se lance à présent dans la mise en scène d'un long-métrage de fiction après avoir réalisé plusieurs documentaires, court-métrages et clips. Après quelques semaines de tournage dans les Pouilles, entre Lecce, Otranto et Alessano, l'équipe de Valenti va se déplacer au Sénégal, où le tournage s'achèvera à la mi-janvier.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le monde des deux petits garçons africains est raconté ici comme une fable : Bekisisa a 12 ans et il a une voix magique qui enchante les animaux ; son petit frère Eno, six ans, rêve d'avoir le maillot de Mané, le meilleur joueur de son équipe de football préférée. Seuls, ils quittent leur terre après avoir vécu de nombreux combats et rejoignent l'Italie, où la réalité n'est certainement pas à taille d'enfant. Des aventures, mésaventures et dangers les guettent, mais un lien très fort les unit, et ils trouveront sur leur chemin d'autres enfants, également en quête d'un avenir meilleur.

Mama Fatou Ndyaye et Fallou Ndyaye, les jeunes interprètes de cette histoire, ont été trouvés par le réalisateur grâce à un casting à Salento. "J'ai rencontré Mama et Fallou après des mois de recherches pour cette histoire et j'ai été enchanté par la vérité et la magie de leur regard. Des enfants qui vivaient dans un village et devaient faire chaque jour des kilomètres pour aller chercher de l'eau. Quand je les ai rencontrés, ils m'ont aussi appris une chose : que la douleur et la souffrance peuvent être anéanties par l'imagination et l'amour", raconte Valenti.

Le film, dans lequel jouent également Iaia Forte et Nicola Rignanese, est une coproduction entre l'Italie et la France, par Scirocco Films et Rosebud Entertainment Pictures avec Rai Cinema, soutenue par Arte/Cofinova, Apulia Film Commission, parrainée par Save the Children Italia, réalisée en association avec la Fondation Emanuel et Banca Sella, avec le soutien de Fondazione Casa della Carità.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.