email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CANNES 2020

La présidence du jury de Cannes pour Spike Lee

par 

- Le réalisateur américain dirigera le jury de la compétition du 73e édition du Festival de Cannes qui se déroulera du 12 au 23 mai 2020

La présidence du jury de Cannes pour Spike Lee
Le réalisateur Spike Lee

Pour la 20e fois de son histoire, le jury de la compétition du Festival de Cannes sera présidé par un Américain et il s’agira d’une personnalité très engagée puisque c’est Spike Lee qui officiera lors de la 73e édition (du 12 au 23 mai 2020) de la plus importante manifestation cinématographique mondiale. Le cinéaste (également scénariste, acteur, monteur, et producteur) succède dans ce rôle au Mexicain Alejandro González Iñárritu qui présidait le jury de l'édition 2019 du festival piloté par le duo Pierre Lescure (président) - Thierry Frémaux (délégué général). Parmi les compatriotes de Spike Lee ayant occupé récemment cette fonction honorifique figurent Quentin Tarantino (2004), Sean Penn (2008), Tim Burton (2010), Robert de Niro (2011), Steven Spielberg (2013) et les frères Joel et Ethan Coen (2015).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

"Le regard de Spike Lee est plus que jamais précieux. Cannes est une terre d'accueil naturelle et une caisse de résonnance mondiale pour ceux qui (r)éveillent les esprits et questionnent chacun dans ses postures et ses convictions. La personnalité flamboyante de Spike Lee promet beaucoup. Quel Président de Jury sera-t-il ? Rendez-vous à Cannes !" ont commenté la doublette Lescure – Frémaux.

"Quand on m'a appelé pour devenir Président du Jury de Cannes en 2020, je n'en suis pas revenu, j'étais à la fois heureux, surpris et fier" a réagi Spike Lee. "À titre personnel, le Festival de Cannes (outre le fait qu'il soit le plus grand festival de cinéma au monde - sans vouloir offenser qui que ce soit) a eu un impact énorme sur ma carrière de cinéaste. On pourrait même aller jusqu'à dire que Cannes a façonné ma trajectoire dans le cinéma mondial". Signant sa déclaration depuis la "République populaire de Brooklyn, New York", le cinéaste a ajouté plusieurs éléments qui lui tiennent particulièrement à cœur : "pour couronner le tout, je suis honoré d'être la première personne de la diaspora africaine (États-Unis) à assurer la présidence du Jury de Cannes et d'un grand festival. La famille Lee remercie sincèrement le Festival de Cannes, Pierre Lescure et Thierry Frémaux, ainsi que le merveilleux public français qui soutient ma carrière cinématographique depuis quatre décennies.Je porterai toujours dans mon cœur cette relation particulière.Peace and Love."

Spike Lee est passé sept fois par Cannes durant sa carrière : trois fois en compétition (Do the Right Thing en 1989, Jungle Fever en 1991 et BLACKkKLANSMAN en 2018 avec le Grand Prix à la clé), deux autres fois en Sélection officielle (Girl 6 en 1996 hors compétition et Ten Minutes Older en 2002 au Certain Regard) et deux fois à la Quinzaine des Réalisateurs (Nola Darling n'en fait qu'à sa tête en 1986 et Summer of Sam en 1999).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.