email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION / FINANCEMENT France

Boy from Heaven de Tarik Saleh pour Arte France Cinéma

par 

- Le prochain film d’Albert Serra et le premier long métrage de Charline Bourgeois-Tacquet seront aussi coproduits par la filiale cinéma de la chaîne franco-allemande

Boy from Heaven de Tarik Saleh pour Arte France Cinéma
Le réalisateur Tarik Saleh

Le premier comité de sélection de l'année 2020 d’Arte France Cinéma (piloté par Olivier Père) a choisi de s'engager en coproduction et en préachat sur trois projets.

Parmi eux se distingue Boy from Heaven qui sera le 4e long métrage du Suédois d’origine égyptienne Tarik Saleh après Metropia [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(révélé à la Semaine de la Critique à Venise en 2009), Tommy [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(2014) et Le Caire confidentiel [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Tarik Saleh
fiche film
]
(Grand Prix de la compétition World Cinema Dramatic au Sundance 2017 et vainqueur de cinq Guldbagge 2018 dont le titre de meilleur film suédois de l’année). Le cinéaste retrouvera en tête d’affiche Fares Fares (Guldbagge 2018 du meilleur acteur pour Le Caire confidentiel et aussi bien connu pour les différents volets de Département V et de Easy Money) pour un thriller politique dont l’action se déroulera dans une prestigieuse université religieuse au Caire. Le jour de la rentrée, le grand Imam s’effondre, mort, devant les étudiants. Démarre alors une guerre d’influence sans pitié pour lui succéder. "J’ai envie d’ouvrir une boîte de Pandore et d’y embarquer le public avec moi. Montrer un monde lui-même imbriqué dans un univers plus large qu’aucune caméra n’a encore filmé. Ce n’est pas un film à proprement parler sur l’Islam, mais sur l’idéologie et la guerre des idées. Un propos plus politique que religieux" a déclaré Tarik Saleh à propos de Boy from Heaven. Le tournage se déroulera en août 2020 au Maroc et en Suède, la production étant assurée par les Français de Memento Film Production, les Suédois d’Atmo, les Marocains de Kasbah Film et les Finlandais de Bufo.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Arte France Cinéma a également sélectionné Bora Bora (titre provisoire) de l’Espagnol Albert Serra qui compte notamment à son actif Liberté [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(prix spécial du jury Un Certain Regard l’an dernier à Cannes), La Mort de Louis XIV [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Albert Serra
fiche film
]
(séance spéciale de la sélection officielle sur la Croisette en 2016), Histoire de ma mort [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Albert Serra
fiche film
]
(Léopard d’Or à Locarno en 2013), Le Chant des oiseaux et Honor de cavalleria [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(dévoilés à la Quinzaine des Réalisateurs 2008 et 2006). Le scénario de son prochain opus retrace l’histoire d’amour contrariée, sur une île du Pacifique, entre un diplomate français (qui sera interprété par Benoît Magimel) et une écrivaine polynésienne, sur fond de tensions raciales, de crises politiques et d’espionnage. La production est pilotée par Idéale Audience (France), Andergraun Films (Espagne), Rosa Filmes (Portugal) et Lupa Film (Allemagne) pour un tournage prévu à partir de mi-juin prochain.

Enfin, Arte France Cinéma soutiendra le premier long métrage de Charline Bourgeois-Tacquet : Les Amours d’Anaïs. La réalisatrice réunira au casting Anaïs Demoustier et Valeria Bruni Tedeschi pour une comédie sur les amours compliquées d’une trentenaire virevoltante soudainement troublée par la femme de son amant. Pour mémoire, le projet faisait partie de la cinquième promotion du programme Next Step de la Semaine de la Critique cannoise et il est également déjà appuyé par l’avance sur recettes du CNC. Cette production pilotée par Les Films Pelléas et Année Zéro sera tournée l’été prochain.

Pour mémoire, Arte France Cinéma soutient notamment les prochains films de Mia Hansen-Løve, Leos Carax, Philippe Garrel, Alain Guiraudie, Mathieu Amalric, Miguel Gomes, Joachim Trier, Nadav Lapid, Abderrahmane Sissako, Lisandro Alonso, Jonas Carpignano, Kirill Serebrennikov, Lav Diaz, Julia Ducournau, Thierry de Peretti, Arthur Harari, Leyla Bouzid, Aurélia Georges, Vincent Le Port, Just Philippot, Bruno Podalydès, Thomas Balmès, Hafsia Herzi, Chloé Mazlo, Dinara Droukarova, Chen Bo Yilin, Dror Moreh et du duo Rana Kazkaz - Anas Khalaf, ainsi que des films d’animation signés par Florence Miailhe et Pierre Földes.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.