email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

LUXEMBOURG 2020 Industry Days

Une première édition productive pour les Industry Days du Luxembourg City Film Festival

par 

- Pendant deux jours à l'occasion du Luxembourg City Film Festival, les professionnels de l'industrie se sont réunis pour les toutes premiers Industry Days du festival

Une première édition productive pour les Industry Days du Luxembourg City Film Festival
L'événement "Les Imaginales Goes LuxFilmFest" (© Danielle Ferreira)

Avant que le Coronavirus ne mettent fin aux opérations, le Luxembourg City Film Festival a organisé la toute première édition de ses Journées de l’industrie, qui s’est déroulée sur deux jours. La plus grosse partie de l’événement a été dédiée à la première réunion sur le Europa Film Festival. Cette nouvelle initiative est née du fait que, chaque année, le Luxembourg City Film Festival accueille des directeurs de festival dans le cadre de son jury documentaire tout en collaborant, indépendamment de cela, avec le réseau des agences de ventes internationales Europa International. L’idée est donc venue de combiner les deux, de manière à créer pour les deux côtés une opportunité de discuter sur les manières de renforcer les relations entre les vendeurs et les festivals. Le Luxembourg City Film Festival s'est ensuite uni à son homologue le Galway Film Fleadh, ses organisateurs ayant appris que le festival irlandais travaillait sur une initiative similaire. Les rencontres plutôt formelles qui se tenaient avant à Luxembourg seront donc organisées à Galway en juillet, quand le Europa Film Festival deviendra officiellement une fédération de rendez-vous cinématographiques. Quatorze festivals seront membres co-fondateurs, pour faire écho au fait que la ville de Galway est censée avoir été fondée par quatorze tribus.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

L’objectif de la fédération est d’encourager une approche fédérative par laquelle des festivals de différentes tailles, avec des identités et objectifs différents, pourront collaborer et se coordonner de manière plus productive. Un autre objectif est de soutenir les plus petits événements qui, bien qu’ils participent à la promotion du cinéma en Europe, ne reçoivent pas nécessairement d’aide de la communauté européenne, parce qu’ils ne répondent pas à certains critères. Le Europa Film Festival va également travailler à l'élaboration d'une charte de bonnes pratiques, créée par et pour les festivals de cinéma et les vendeurs.

Pour le côté plus public du festival, un autre événement industrie s’est tenu : une séance de pitch intitulée 3’52’’ Max.. Profitant de sa relation déjà bien établie avec les agences de ventes internationales et avec d’autres festivals, le Luxembourg City Film Festival a organisé cet événement pendant lequel 15 festivals et de nombreux vendeurs ont écouté les pitches de 12 projets luxembourgeois de différentes sortes (fictions, documentaires et programmes de télévision) et à différents stades de leur production. Chaque projet devait être exposé en trois minutes et 52 secondes (le préfixe téléphonique du Luxembourg est 352), ce qui est plus de temps qu’on en accorde d’habitude aux projets dans les plus grands festivals.

Enfin, un autre segment des Journées de l’industrie se rattachait à une autre collaboration avec un autre festival : “Les Imaginales Goes LuxFilmFest” a permis aux auteurs de récits fantastiques et de genre réunis par le festival de littérature fantastique français Les Imaginales de présenter l’univers complexe de leurs romans à un public de producteurs cherchant à développer des contenus pour en faire des films ou des programmes de télévision.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.