email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

INDUSTRIE / MARCHÉ France

Juliette Schrameck quitte mk2 Films

par 

- La directrice générale du groupe français se lancera dans quelques mois dans une carrière solo en production internationale

Juliette Schrameck quitte mk2 Films
Juliette Schrameck

Après 13 années chez mk2 Films, d’abord à la tête des ventes internationales puis en tant que directrice générale depuis 2015, Juliette Schrameck quitte aujourd’hui le groupe français présidé par Nathanaël Karmitz, et a annoncé son intention de se lancer en solo, dans quelques mois, en production internationale avec des projets dans la lignée de ceux qu’elle a développés et accompagnés chez mk2.

Pour mémoire, mk2 Films vendait cinq titres de la compétition cannoise 2018 dont deux coproductions, Cold War [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Pawel Pawlikowski
fiche film
]
de Pawel Pawlikowski et Les Éternels [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Jia Zhang-ke, qui accompagnaient Asako I & II [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Ryusuke Hamaguchi, En guerre [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Stéphane Brizé
fiche film
]
de Stéphane Brizé et Plaire, aimer et courir vite [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Christophe Honoré
fiche film
]
de Christophe Honoré. A cette occasion, Cineuropa avait rencontré Juliette Schrameck (lire l’interview). Et l’an dernier quatre longs métrages du line-up mk2 Films briguaient la Palme d’Or avec à la clé le Grand Prix pour Atlantique [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Mati Diop
fiche film
]
de Mati Diop, le prix du meilleur scénario pour Portrait de la jeune fille en feu [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Céline Sciamma
fiche film
]
de Céline Sciamma, et des participations remarquées pour Sibyl [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Justine Triet
fiche film
]
de Justine Triet et Les Siffleurs [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Corneliu Porumboiu
fiche film
]
de Corneliu Porumboiu. Et à la Mostra de Venise 2019, Mk2 Films vendait Gloria Mundi [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Robert Guédiguian
fiche film
]
de Robert Guédiguian (en compétition) et Un divan à Tunis [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Manele Labidi
fiche film
]
de Manele Labidi (aux Giornate degli Autori).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Chez mk2 Films, Fionnuala Jamison reste en charge des ventes internationales. Au line-up se distinguent notamment La pire personne au monde (The Worst Person in the World) du Norvégien Joachim Trier (coproduit par Arte France cinéma – lire la news) qui entrera en tournage quand la crise sanitaire sera éclaircie. A Berlin en février figuraient trois excellents documentaires en vitrine (Golda Maria [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Patrick Sobelman et Hugo S…
fiche film
]
de Patrick et Hugo Sobelman, Petite fille [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Sébastien Lifshitz
fiche film
]
de Sébastien Lifshitz et Swimming Out Till the Sea Turns Blue de Jia Zhang-ke). En post-production pointent le documentaire Le Cerveau du Suisse Jean-Stéphane Bron, le long métrage israélo-italien Here We Are de Nir Bergman, Un triomphe (The Big Heat) du Français Emmanuel Courcol (article) et Par-dessus l’épaule de Jonas (The Love Letter) de son compatriote Jérôme Bonnell. A signaler aussi le film hybride britannico-franco-allemand A Winter’s Journey d’Alex Helfrecht qui mêlera prises de vue réelles et effets spéciaux numériques (avec Mac Guff aux manettes de la rotoscopie et de l’animation) et peintures à la main des arrière-plans (signées par les Polonais de BreakThru Films) et qui est actuellement en stand-by en fabrication.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy