email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

VISIONS DU RÉEL 2020 Visions du Réel Industry

Swiss Films présente 5 nouveaux projets à Visions du Réel

par 

- L'agence suisse a présenté en avant-première sa preview, qui comprend des films de Felipe Monroy, Laura Elena Cordero, Marion Neumann, Valerie Blankenbyl et Rolando Colla

Swiss Films présente 5 nouveaux projets à Visions du Réel
Hijos del viento de Felipe Monroy

Lors d'une rencontre virtuelle, puisque ce genre d'événement fait à présent partie de nos vies, organisé lundi 4 mai par Swiss Films en collaboration avec Visions du Réel, des journalistes et professionnels du cinéma ont pu découvrir cinq nouvelles productions et coproductions suisses, toutes en quête de distributeurs, de vendeurs à l'international ou encore de festivals qui puissent accueillir leur première mondiale. Les cinq réalisateurs et réalistrices, accompagné(e)s de leurs producteurs et productrices, ont eu dix minutes chacun pour convaincre les présents de la valeur et de l'intérêt de leurs films.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Parmi ceux-ci s'est démarqué le troisième long-métrage du Colombien Felipe Monroy, ancien élève de l'école d'art de Genève (HEAD) : Hijos del viento. Monroy nourrit ses films de son vécu personnel, il parle d'immigration, de vie dans les marges et de la manière dont la violence du passé peut influencer le futur dans une optique de résilience. Hijos del viento se concentre sur l'histoire récente de la Colombie où, après 2002 et 2010, des milliers de jeunes des quartiers pauvres ont été enlevés, torturés et tués par l'armée, qui les a ensuite présentés au grand public comme des guerrilleros. En faisant cela, le gouvernement voulait glorifier son engagement dans la lutte contre le narcotrafic. Le film raconte le combat de trois mères de jeunes assassinés, en quête de vérité et de justice, accompagnées dans cette quête qui semble sans fin par un sous-officier qui, au péril de sa vie et de celle de sa famille, n'abandonne pas la lutte. Hijos del viento est une production de la société suisse Adok Films, en coproduction avec Les Films d’Ici (France) et Tatiante DC (Colombie).

Trois intéressants projets de réalisatrices ont été présentés. Dans Shaping Dancers (produit par Vivace Films, Lausanne), Laura Elena Cordero (réalisatrice et productrice) pénètre les salles de répétition de l’École Béjart de Lausanne. The Mushrooms Speaks (produit par la société genevoise Intermezzo) de Marion Neumann, est un intrigant traité de cinéma qui explore les possibles alliances entre humains et champignons. The Bubble, Valerie Blankenbyl (coproduit par l'enseigne zurichoise CognitoFilms et la société autrichienne Golden Girls Filmproduktion & Filmservices), met en scène, entre délires et contradictions, The Village, un complexe de luxe pour personnes âgées situé en Floride.

Le dernier des projets mis en avant était What Remains of the Lie [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Rolando Colla (produit par Peacock Films en collaboration avec SRF/SRG SSR), un documentaire sur l'affaire brûlante de l'autobiographie factice de Bruno Wilkomirski, qui s'est fait passer pour un survivant des camps d'extermination nazis.

Swiss Films a en outre annoncé avoir établi un système de paiement pour financer et soutenir le monde du cinéma suisse pendant la crise due à la pandémie du Covid-19. Ces mesures ont été mises en place afin de soutenir les festivals de cinéma (remboursement des dépenses liées aux trajets en avion et aux séjours à l'hôtel pour ceux qui ont été annulés ou repoussés), la VàD (soutien à la distribution de films suisses sur les services de VàD internationaux), les ventes internationales et les programmes internationaux (remboursement des vols, des changements de réservation ou des annulations). Les modalités sont décrites dans le détail sur le site de Swiss Films.

Swiss Films maintient des contacts réguliers avec les festivals internationaux et les représentants de l'industrie du film, y compris à travers l'EFP-European Film Promotion. L'agence publie régulièrement sur son site internet les dernières décisions concernant l'annulation, le maintien ou l'organisation à une date ultérieure des festivals. L'équipe de Swiss Films reste par ailleurs à la disposition des intéressés nécessitant conseil pour que les films suisses bénéficient de la meilleure stratégie possible pour leur distribution à l'international.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy