email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CANNES 2020 Marché du Film

Seize printemps pour Luxbox à Cannes Online

par 

- Au line-up pointent le premier long de Suzanne Lindon et In The Dusk de Sharunas Bartas, labellisés par la Sélection Officielle Cannes 2020, mais aussi le prochain Joachim Lafosse

Seize printemps pour Luxbox à Cannes Online
Seize printemps de Suzanne Lindon

A quelques jours de l’inédit Marché du Film Online (du 22 au 26 juin) du Festival de Cannes, la société française de ventes internationales Luxbox pilotée par Fiorella Moretti and Hédi Zardi se prépare à négocier pour les huit titres composant un attractif line-up incluant deux longs métrages retenus en Sélection Officielle Cannes 73 : Seize printemps [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Suzanne Lindon
fiche film
]
de la jeune Française Suzanne Lindon et In The Dusk [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Sharunas Bartas
fiche film
]
du bien connu cinéaste lituanien Sharunas Bartas.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Seize printemps est le premier long de Suzanne Lindon (la fille de Vincent Lindon et de Sandrine Kiberlain) qui écrit le scénario et qui figure aussi au casting aux côtés d’Arnaud Valois (nominé au César 2018 du meilleur espoir pour 120 battements par minute [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Arnaud Valois
interview : Robin Campillo
fiche film
]
), Florence Viala, Frédéric Pierrot et Rebecca Marder. L’intrigue est centrée sur Suzanne qui a seize ans. Elle s’ennuie avec les gens de son âge. Tous les jours pour aller au lycée, elle passe devant un théâtre. Elle y rencontre un homme plus vieux qu’elle qui devient son obsession. Malgré leur différence d’âge, ils trouvent chacun en l’autre une réponse à l’ennui et tombent amoureux. Mais Suzanne sent qu’elle risque de passer à côté de sa vie, celle de ses 16 ans qu’elle avait tant de mal à vivre comme les autres… Produit par Caroline Bonmarchand pour Avenue B Productions, notamment avec le soutien de la région Ile-de-France, le film bénéficie d’une musique composée par Vincent Delerm. La sortie française sera assurée par Paname Distribution le 9 décembre prochain.

L’autre titre Luxbox labellisé par la Sélection Officielle cannoise est In The Dusk de Sharunas Bartas, réalisateur très familier des grands festivals (en compétition à Venise à 2000, à Cannes au Certain Regard en 1996 et 1997 et à la Quinzaine en 2005, 2015 et 2017, au Forum de la Berlinale en 1992 et 2010). Le scénario plonge en Lituanie, en 1948. La guerre est terminée, mais le pays vit dans la misère. Ounté a 19 ans et fait partie du mouvement des Partisans qui résistent à l’occupation soviétique. Ils ne se battent pas à armes égales, mais c’est de cette lutte désespérée que dépend l’avenir de tout un peuple. À l’âge oui l’on découvre encore la vie, Ounté va aussi découvrir la violence et la traîtrise. Les lignes se brouillent entre la passion bouillante de sa propre jeunesse et la cause pour laquelle il se bat : il va s’y investir tout entier, quitte à y perdre son innocence, et sa vie… La production a été assurée par la société lituanienne Studija Kinema et les Français de KinoElektron, avec en coproduction Sirena Films (République tchèque), Biberche Productions (Serbie), Mistrus Media (Lettonie) et Terratreme Filmes (Portugal).

Luxbox démarrera également les préventes pour Les Intranquilles (The Restless) de Joachim Lafosse qui entrera en tournage en juillet avec Leïla Bekhti et Damien Bonnard, et sur lequel Cineuropa reviendra ultérieurement plus en détail. Une production des Belges de Stenola Productions avec leurs compatriotes de Prime Time, les Français de KG Productions et les Luxembourgeois de Samsa Film.

Quatre autres premiers longs émergent aussi au line-up : en post production, Moon, 66 Questions [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jacqueline Lentzou
fiche film
]
de la Grecque Jacqueline Lentzou (piloté par Blonde et coproduit par Luxbox) et en production Anatolian Leopard du Turc Emre Kayis (qui associe la Turquie, le Danemark, l’Allemagne et la Pologne via TatoFilm, Asteros Film, Adomeit Film, Elemag Film, Donten & Lacroix Films, Büke Aksehirli) et Toll de la Brésilienne Carolina Markowicz (produit par ses compatriotes de Biônica Filmes et par les Portuguais de O Som e a Fúria) et la comédie noire Martinez de la Mexicaine Lorena Padilla (coproduit par Luxbox).

A signaler enfin, toujours au rayon en production, Eureka de l’Argentin Lisandro Alonso, qui associe la France, le Portugal, l’Allemagne, le Mexique et l’Argentine via Luxbox, Rosa Filmes, Komplizen, Woo Films et 4L.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy