email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION / FINANCEMENT France

L'avance sur recettes pour Incroyable Mais Vrai de Quentin Dupieux

par 

- Le CNC soutiendra aussi des films signés Léa Mysius, Kaouther Ben Hania, Sébastien Marnier, Olivier Babinet, Renaud Barret, Davy Chou et Javier Rebollo, ainsi que quatre premiers longs

L'avance sur recettes pour Incroyable Mais Vrai de Quentin Dupieux
Le réalisateur Quentin Dupieux

Huit projets ont été retenus lors de la 2e session 2020 du second collège de l’avance sur recettes du CNC. Parmi eux se distingue Incroyable Mais Vrai qui sera le 9e long métrage de Quentin Dupieux après entre autres Rubber [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(Semaine de la Critique cannoise 2010), Wrong [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(Sundance 2012), Wrong Cops [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(Piazza Grande à Locarno 2013), Réalité [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(Orizzonti à Venise en 2014), Le Daim [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Quentin Dupieux
fiche film
]
(Quinzaine des Réalisateurs 2019) et Mandibules [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Incroyable Mais Vrai sera interprété notamment par Alain Chabat, Léa Drucker, Benoît Magimel et Anaïs Demoustier. Le scénario est centré sur Alain et Marie qui s'installent dans le pavillon de banlieue de leurs rêves. Mais l'agent immobilier les a prévenus : ce qui se trouve au sous-sol risque bien de changer leur vie… Piloté par Atelier de Production, le long métrage a également déjà le soutien de la région Ile-de-France. La distribution France sera assurée par Diaphana et les ventes internationales par WTFilms.

Avance sur recettes également pour L’origine du mal de Sébastien Marnier (révélé avec Irréprochable [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
en 2016 avant de présenter L’heure de la sortie [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Sébastien Marnier
fiche film
]
dans la section Sconfini de la Mostra de Venise 2018) qui sera produit par Avenue B Productions, Les cinq diables de Léa Mysius (dont le tournage avait été reporté par la crise sanitaire - lire l’article - production : Trois Brigands et F comme Film) et Sans retour de Davy Chou (qui sera le second long du cinéaste révélé à la Semaine de la critique cannoise en 2016 avec Diamond Island [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
) qui est accompagné par Aurora Films.

Sera aussi soutenu par le CNC, Normale, le 4e long d’Olivier Babinet, après deux opus dévoilés à Cannes à l’ACID en 2010 et 2016 (le titre de fiction Robert Mitchum est mort [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et le documentaire Swagger [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
qui avait aussi été nominé au César) et Poissonsexe [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
qui sortira le 2 septembre dans les salles françaises. La production est pilotée par Haut et Court avec les Belges de Tarantula en coproduction, Eurimages et Wallimage étant déjà impliqués.

Promesse d’avance également pour Dans la chambre du sultan du chevronné cinéaste espagnol Javier Rebollo (Paraiso Productions) et pour deux documentaires : Les filles d’Olfa de Kaouther Ben Hania (Tanit Films) et Là où vivent les sirènes de Renaud Barret (Nynamor Films).

A noter aussi que quatre projets de premiers longs métrages ont été retenus lors de la 2e session 2020 du premier collège de l’avance sur recettes du CNC : Rascals de Jimmy Laporal-Trésor (produit par Spade – société pilotée par Manuel Chiche - et par Agat Films), Les tempêtes de Dania Reymond-Boughenou (Les Films de l’autre Cougar), Trois nuits par semaine de Florent Gouelou (Yukunkun Productions) et Tropiques d’Édouard Salier (Rezo Productions).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy