email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION / FINANCEMENT France / Belgique / Maroc

Zanka Contact en vitrine à la Mostra de Venise

par 

- Le premier long d’Ismaël El Iraki, produit par Barney Productions, Velvet Films et Mont Fleuri Production, fera sa première mondiale sur le Lido, au programme Orizzonti

Zanka Contact en vitrine à la Mostra de Venise
Khansa Batma dans Zanka Contact

Diplômé du département réalisation de La Fémis en 2008 et remarqué notamment du court métrage H’rash (en compétition nationale à Clermont-Ferrand en 2009), Ismaël El Iraki bénéficiera d’une très belle visibilité pour ses débuts dans le long métrage puisque son film Zanka Contact [+lire aussi :
critique
fiche film
]
a été sélectionné au menu Orizzonti de la 77e Mostra de Venise (du 2 au 12 septembre). Présenté comme un road movie rock et romantique entre polar et film musical, le long métrage est interprété par Khansa Batma, Ahmed Hammoud, Saïd Bey, Abderrahmane Oubihem, Mourad Zaoui et Fatima Attif.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Écrit par Ismaël El Iraki, le scénario (qui figurait parmi les finalistes des Prix du Scénario) démarre dans un Casablanca déjanté, un accident de voiture embrase une passion brûlante entre Larsen, rockstar déchue et Rajae, Amazone des rues. Un trauma commun les rapproche: le rock n’roll les unit. La voix d’or de Rajae, la guitare en peau de serpent de Larsen: ce serait l’évidence si tout ne s’opposait violemment à leur romance, des visions hallucinées d’un Larsen en manque, à Saïd, le mac psychotique et mélomane de Rajae. Leur seul espoir: fuir cette ville féroce. Mais y-a-t-il une issue à ce Maroc underground et dangereux peuplé de flics tortionnaires, de serpents venimeux, de concerts de metal et de Calamity Janes berbères? Pour ces Romeo et Juliette punks, peut-être la réponse réside-t-elle dans une chanson, celle qu’ils rêvent et écrivent à deux: Zanka Contact.

centré sur Larsen, un rocker has-been ayant perdu sa voix et qui tombe amoureux de Rajae, une prostituée à la voix d'or. Il lui écrit des chansons racontant sa vie nocturne dans les rues dangereuses de Casablanca, un Maroc underground et méconnu. Leur amour met sens dessus-dessous un microcosme peuplé de maquereaux mélomanes, de flics tortionnaires et d'éleveuses de pit-bulls. Lorsque Rajae rejette un client agressif, puissant et cruel, les amants s'enfuient vers le Sud, ses paysages de western et ses promesses de liberté. Ils sont poursuivis et leur élan libertaire va tourner au drame sanglant... Leur idylle y survivra-t-elle ?

Parmi les références ayant nourri le film, le cinéaste a mentionné les rues de Casablanca (sa ville natale), le rock des Variations, les westerns de Sergio Leone, le fusil de chasse de Lilian Gish dans La Nuit du chasseur, la gouaille d’Anna Magnani dans Mama Roma, les biographies de Lou Reed ou de Keith Richards, mais aussi le soleil noir de la drogue et la terre rouge sang du Grand Sud marocain. Le tout sans oublier un élément déclencheur : son stress post-traumatique en tant que survivant de l’attentat du Bataclan.

Produit par Saïd Hamich pour la société parisienne Barney Productions, Zanka Contact a été coproduit par les Belges de Velvet Films (Sebastian Schelenz) et les Marocains de Mont Fleuri Production. Soutenu notamment par le CNC (via l’Aide aux Cinémas du Monde), le Centre Cinématographique Marocain, le Centre du Cinéma et de l'Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le tax shelter belge (BNP Paribas Fortis Film Fund), l’OIF et Be tv. La direction de la photographie a été assurée par Benjamin Rufi (déjà complice des deux courts métrages du réalisateur). La distribution France et les ventes internationales sont encore en négociations.

Pour mémoire, Barney Productions compte à son actif Retour à Bollène [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, Vent du Nord [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Walid Mattar
fiche film
]
et les coproductions de Much Loved [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
et Volubilis [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Faouzi Bensaïdi
fiche film
]
.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy