email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS / PRIX France

Du cinéma français en vitrine à Deauville

par 

- Le 46e Festival du cinéma américain qui se déroulera du 4 au 13 septembre présentera plusieurs œuvres françaises, dont huit labellisées par la Sélection Officielle cannoise

Du cinéma français en vitrine à Deauville
ADN de Maïwenn

À circonstances exceptionnelles, programmation exceptionnelle. Habituellement dédié exclusivement aux productions américaines, le Festival de Deauville a décidé, à l’occasion de sa 46e édition qui se déroulera du 4 au 13 septembre et en signe de solidarité dans le contexte de la crise sanitaire, d’inviter le Festi­val de Cannes qui présentera neuf long métrages labellisés par sa Sélection Officielle 2020.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Parmi eux se distinguent ADN [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Maïwenn (sortii France le 28 octobre via Le Pacte), Slalom [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Charlène Favier
fiche film
]
de Charlène Favier (qui sera lancé en salles le 4 novembre par Jour2Fête et qui recevra à Deauville le Prix d’Ornano-Valenti récom­pensant un pre­mier film fran­çais afin d’aider à sa recon­nais­sance, sa pro­mo­tion et son expor­ta­tion), A Good Man [+lire aussi :
critique
fiche film
]
de Marie-Castille Mention-Schaar (daté au 3 mars 2021 par Pyramide Distribution), Rouge [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Farid Bentoumi (qui sera distribué le 25 novembre par Ad Vitam), Teddy [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Ludovic et Zoran Boukherma (en salles le 13 janvier 2021 via The Jokers) et Les Deux Alfred [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Bruno Podalydès (également daté au 13 janvier 2021 par UGC Distribution).

Au rayon des labellisés de la Sélection Officielle cannoise en vitrine figurent aussi la production majoritaire française Des hommes [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Lucas Belvaux
fiche film
]
du Belge Lucas Belvaux (sortie France le 11 novembre via Ad Vitam) et la minoritaire Last Words [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de l’Américain Jonathan Nossiter (qui participera à la compétition à Deauville et que Jour2Fête distribuera le 21 octobre), sans oublier le long métrage sud-coréen Peninsula de Yeon Sang-ho (sortie via ARP Sélection le 28 octobre).

A signaler également en clôture du festival de Deauville (qui projettera au total près de 70 films américains) la première mondiale d’un autre film français : Comment je suis devenu super-héros [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Douglas Attal.

La production française sera aussi à l’honneur au programme jeune public organisé en partenariat avec le festival d’Annecy avec à l’affiche Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Henri Magalon
fiche film
]
de Rémi Chayé (vainqueur dans la cité savoyarde du Cristal du long métrage – sortie France le 14 octobre vie Gebeka Films) et Petit Vampire [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Joann Sfar (que lancera en salles StudioCanal le 21 octobre).

Au menu des premières pointent également plusieurs coproductions françaises comme le film en langue anglaise The Sound of Philadelphia [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
du Français Jérémie Guez (avec le Belge Mathias Schoenaerts en tête d’affiche – sortie France le 30 décembre via Les Bookmakers et The Jokers), Résistance [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
du Vénézuélien Jonathan Jakubowicz (interprété par Jesse Eisenberg, Clémence Poésy, Félix Moati et Matthias Schweighöfer au casting) et The Professor and The Madman [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Farhad Safinia.

Dans la section Docs de l’Oncle Sam se distinguent les longs métrages français Kubrick par Kubrick [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Gregory Monro, Deauville et le rêve américain [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Daphné Baiwir (avec parmi les intervenants Michael Douglas, Claude Lelouch, Stéphane Brizé, Christine Vachon, Debra Granik, Gilles Jacob, Ira Sachs, Jim Cummings, Jordana Spiro, etc.) et The Last Hillbilly [+lire aussi :
critique
fiche film
]
de Diane Sara Bouzgarrou et Thomas Jenkoe (Label ACID Cannes 2020).

A signaler enfin que Barbet Schroeder dispensera une mas­ter­class, que Vanessa Paradis présidera le jury de la compétition (épaulée notamment par Zita Hanrot, Mounia Meddour, Sylvie Pialat, Vincent Lacoste, Bruno Podalydès et Yann Gonzalez et le rappeur Oxmo Puccino) alors que la réalisatrice Rebecca Zlotowski sera à la tête du jury de la Révélation (qui inclura aussi Luàna Bajrami, Mya Bollaers, Antoine Reinartz et Arnaud Rebotini).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy