email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

VENISE 2020 Hors-compétition

Critique : Molecole

par 

- VENISE 2020 : Le nouveau film d’Andrea Segre est un récit intime, mélancolique et émouvant tourné avant et pendant le confinement

Critique : Molecole

Andrea Segre revient à Venise avec un nouveau film, Molecole [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Andrea Segre
fiche film
]
, projeté hors-compétition comme son travail précédent, Il pianeta in mare [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Andrea Segre
fiche film
]
(2019). Ce nouveau documentaire du réalisateur vénitien a été choisi comme film de pré-ouverture de la Mostra de Venise cette année.

Le film s'ouvre sur une citation sur une citation tirée de L’étranger d’Albert Camus (1942) : "Du fond de mon avenir, pendant toute cette vie absurde que j'avais menée, un souffle obscur remontait vers moi à travers des années qui n'étaient pas encore venues". Avec poésie et simplicité, le réalisateur alterne des images de la Venise pré-coronavirus, noire de monde et pleine de vie, et d’autres tirées de ses archives familiales. La citation d’ouverture et, de manière encore plus explicite, la voix hors-champ de Segre, commencent à aborder les thèmes principaux du film, tourné peu avant le début de la crise sanitaire mondiale et pendant la période de confinement qui a suivi. Les thèmes cardinaux de Molecole sont : le rapport personnel du réalisateur avec la ville lagunaire et sa relation complexe avec son père Ulderico, qui est le vrai héros du film.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le confinement a soudainement bloqué le réalisateur (qui vit habituellement à Rome) à Venise. Segre était en train de travailler sur deux projets sur les grandes blessures de la ville, c’est-à-dire l'acqua alta et le tourisme. Les conditions de suspens particulières causées par la pandémie ont stimulé en lui une profonde réflexion sur le passé et permis au réalisateur de saisir pleinement les atmosphère d'une Venise nue et irréelle. Ces réflexions sont accompagnées de plusieurs interventions de citoyens vénitiens : ces contributions, insérées de manière organique dans le tissu narratif, représentent un efficace trait d'union entre les thèmes des projets originels du réalisateur et ce "temps nouveau" créé pendant le confinement.

La photographie du film, oeuvre de Matteo Calore (Il pianeta in mare, Dove bisogna stare [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
)  et du réalisateur lui-même, traduit visuellement la mélancolie et la sensation d’une attente permanente à travers les couleurs pâles des édifices de la ville, la brume, les rues obscures, l’imposant ciel morose et la mer, presque dépouillée de toute embarcation. À ces images évocatrices s'ajoute la musique de Teho Teardo (Tuttinsieme [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, Il nido [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Roberto De Feo
fiche film
]
), incroyablement suggestive et parfaites pour souligner la sensation de fragilité qui imprègne l’esprit du film. En outre, on remarque aussi le beau travail fait sur le paysage sonore par Alberto Cagol, Marco Zambrano et Riccardo Spagnol,, ainsi que le montage de Chiara Russo (Il pianeta in mare, Selfie [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
), mesuré et captivant.

La séquence finale est indéniablement la partie la plus puissante et magique du documentaire. Le monologue de clôture parle d’"apprendre à dialoguer avec l’inévitable", ouvrant plusieurs clefs de lecture sur la vie, sur la nature et évocant une nouvelle fois, avec candeur et sincérité, le rapport entre père et fils.

Molecole est une production signée par  ZaLab Film (Padoue) et Rai Cinema, en association avec Vulcano et Istituto Luce Cinecittà. Le film arrive dans les salles de cinéma italiennes le 3 septembre, distribué par ZaLab Film en collaboration avec Lucky Red.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy