email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

VENISE 2020 Orizzonti

Critique : Apples

par 

- VENISE 2020 : La section Orizzonti aura un standard élevé à maintenir après s’être ouverte sur la projection du délicieux premier film à l’humour pince-sans-rire de Christos Nikou

Critique : Apples

Les pommes ont joué un rôle important dans l’histoire de l’humanité. Elles ont une énorme signification religieuse, étant le fruit défendu dans l’histoire d’Adam et Eve telle qu'on la trouve dans La Genèse. Côté sciences, c’est une pomme qui est tombée sur la tête d’Isaac Newton, l’amenant à concevoir la théorie de la gravitation. Dans la mythologie grecque, c’est le don d’une pomme d’or qui a entraîné le début de la Guerre de Troie. À la bourse enfin, Apple est récemment devenu la première société dépassant 2 trillions de dollars pour avoir fait des ordinateurs qui abritent tant de nos souvenirs. À présent, on peut ajouter un autre récit triomphal à ce parcours fruitier : le délicieux premier long-métrage de Christos Nikou, Apples [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Christos Nikou
fiche film
]
, qui a fait l’ouverture de la section Orizzonti de la Mostra de Venise.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Les pommes peuvent aussi améliorer notre mémoire. De fait, quand une étrange pandémie d’ampleur mondiale a pour effet que les gens perdent la mémoire d'un coup, on recommande à Aris (un excellent Aris Servetalis) de manger plus de pommes et d’effectuer des tâches énumérées sur des cassettes, de manière à pouvoir créer de nouveaux souvenirs et les documenter sur caméra. Il va à une fête costumée où les invités rendent hommage à des films allant de 2001, Odyssée de l’espace à Karate Kid. C’est le genre de film où le cinéma d’auteur et le cinéma grand public font ensemble une danse exquise. C’est aussi un mélange de bizarre et de familier.

Cependant, l’amour est une émotion difficile à oublier, et Aris voit de vieux comportements et sentiments affluer de nouveau quand il rencontre une autre patiente convalescente, Anna (Sofia Georgovasili), dans la meilleure scène qu’on ait vue au cinéma depuis True Romance. Bien sûr, ils vont regarder le film parfait pour un premier rendez-vous : Massacre à la tronçonneuse.

Apples est un premier long-métrage assez inoubliable et se pose d'ores et déjà en favori pour l'emporter dans la section Orrizonti, bien que son dénouement fasse virer sa saveur inédite en quelque chose de plus doux-amer.

Nikou a été assistant réalisateur sur Canine [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Yorgos Lanthimos
fiche film
]
, et l'influence de Yorgos Lanthimos se lit en grandes lettres dans la manière qu'a le film de créer un monde qui donne l’impression d’être familier, mais qui est juste suffisamment étrange pour être fantastique. Les décors, formidables, pourraient avoir été peints par Edward Hopper. C’est aussi un monde intemporel, où tout ce qu’utilisent les personnages est analogique, mais fait tout de même l’effet d’être un peu futuriste, d’une manière kitsch qui fait très années 1960. L'impression que le film vient d’une période révolue est renforcée par le choix du format 4:3. C’est une sensibilité et une esthétique qui rappellent les univers créés par Charlie Kaufman, Michel Gondry ou Spike Jonze, et oui : ce premier long-métrage mérite vraiment toutes ces louanges.

Une autre similarité entre Nikou et Lanthimos est que Apples a une intrigue qui place un fort accent sur la constitution psychologique des êtres humains, et qui semble déterminée à souligner quelles drôles de bestioles sont les homo sapiens. Mais, et cela va faire plaisir à beaucoup de spectateurs dans le monde, les personnages de Nikou ont un peu plus de cœur que ceux qu’on peut trouver au pays de Lanthimos, et son humour est plus jovial que sarcastique. Apples annonce Nikou comme un nouveau venu au sein d'une génération croissante d’excellents réalisateurs grecs contemporains qui font des films qui excitent le cerveau et font fondre nos cœurs.

Apples est une coproduction entre la Grèce, la Pologne et la Slovénie qui a réuni les efforts de Boo Productions et Lava Films en coproduction avec Perfo Production et Musou Music Group. Les ventes internationales du film sont gérées par Alpha Violet.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy