email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CINEMED 2020 Cinemed Meetings

REPORT : Cinemed Meetings 2020

par 

- Zoom sur les 14 projets sélectionnés à la 30e édition de la Bourse d'aide au développement du Festival du Cinéma Méditerranéen de Montpellier

REPORT : Cinemed Meetings 2020
Le réalisateur Abu Bakr Shawky, dont le projet Le 67e été a été sélectionné

Démarrage demain mardi 20 octobre des Cinemed Meetings, les trois journées de rencontres professionnelles organisées dans le cadre du 42e Festival du Cinéma Méditerranéen de Montpellier (lire la news et l’interview de Christophe Leparc).

Au menu se distingue la 30e édition de la Bourse d'aide au développement qui a soutenu 101 projets de longs métrages depuis 1991. Cette année, les 14 projets de fiction sélectionnés sont issus de 14 pays méditerranéens et seront présentés par leurs réalisateurs et producteurs à un jury composée de Georges Goldenstern (directeur de la Cinéfondation du Festival de Cannes), Marianne Dumoulin (JBA Production), Michel Zana (Sophie Dulac Distribution) et Catherine Bizern (Céci Moulin d’Andé). Deux Bourses d’aide au développement seront attribuées (dotées par le CNC et par la région Occitanie, et associées à des dotations techniques assurées par Titra Films French Kiss et Saraband, ainsi qu’une résidence d’écriture au Céci Moulin d’Andé).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

A noter que ces journées professionnelles incluent aussi la 6e édition du dispositif "Du court au long" (sept projets de premier long proposés par des cinéastes ayant un court en compétition cette année à Montpellier et qui seront évalués par un jury avec deux résidences d’écriture à la clé), une sélection de quatre projets d’Occitanie, et évidemment les rencontres de coproduction avec tous les rendez-vous individuels des porteurs de projets avec les professionnels présents à Montpellier. Le tout sans oublier la 5e édition de "Talents en court", un Focus sur la société d’animation TAT Productions, et un zoom Film en fabrication sur un documentaire de Laure Pradal consacré à son frère Manuel (cinéaste décédé en 2017).

Les projets en lice à la Bourse d'aide au développement :

Anna - Marco Amenta (Italie)
Production : Simonetta Amenta pour Eurofilm
Inspiré par une histoire vraie. Anna a 55 ans et est une femme libre, elle administre un petit élevage. Un matin, elle se réveille suite au vacarme produit par les pelleteuses d'un groupe immobilier qui veut bâtir un ensemble d'immeubles juste derrière chez elle. Les bulldozers ont recouvert de ciment le sentier où elle fait paître ses moutons. Anna, contre toute attente, dénonce l'ensemble immobilier, On tentera de lui faire changer d'avis...

Anti - Vassilis Kalamakis (Grèce)
Production : Maria Karagiannaki pour Chase The Cut
Situé en plein soulèvement étudiant de 3 jours contre la junte militaire grecque en 1973, Anti suit les histoires de quelques personnes ordinaires dont la vie personnelle est soudainement perdue dans les événements politiques.

Comme un arbre amputé - Tunç Davut (Turquie/Serbie)
Production : Sinem Altindag pour Tekhne Film
En phase finale d’une maladie mortelle, Refik donne de l’argent à son aide ménagère, une réfugiée syrienne. Elle disparaît juste avant la fête de l’Aïd, lui laissant ses enfants. À la suite de cet événement, les tensions dans les relations familiales de Refik sont exposées en plein jour.

La forme humaine - Gheorge Preda (Roumanie)
Production : Alin Panc pour Papa Pictures
Alex Ionescu, un jeune architecte d'intérieur, témoin d'un crime horrible, veut sauver une famille attaquée par trois individus. Devenant à son tour leur victime, il est défiguré et passe par un long processus de récupération. Il prendra ensuite sa revanche en devenant un tueur en série.

Ghammamets - Khaled Benaïssa (Algérie/France)
Production : Richard Djoudi pour Show Guest Entertainment & Lacydon Bay productions
Khaled réalise un film Mensonge qui dit vrai sur le terrorisme des années 90. Il s’inspire de Nabil son chauffeur, une victime du terrorisme. Nabil va découvrir sur le plateau avec stupeur, la reconstitution du cauchemar le plus traumatisant de sa vie. Omar le producteur fait campagne pour un 5ème mandat de Bouteflika. Cette scène tournée n’arrange pas ses affaires. La réalité va rattraper la fiction.

Halissa - Sophie Artus (Israël)
Production : Yochanam Kredo pour July August Productions
Sarah, 41 ans, infirmière au Centre Médical pour Enfants dans le quartier difficile et pauvre de Halissa à Haïfa, n'arrive pas à avoir d'enfant. Son désir de maternité se mêle aux difficultés des mères du quartier et en particulier à celui de la jeune Anya, 18 ans, qui est prête à lui donner son bébé...

Les jours plus intenses de Guido Kalb - Tommaso Usberti (France/Italie/Allemagne)
Production : Ninon Chapuis pour Rezo Productions/L’heure d’été
Guido a grandi dans la Lombardie rurale d’aujourd’hui. Il est arrogant, dur, mais au fond sensible et perdu. Il travaille au garage, et chasse le chevreuil avec ses amis. Un soir il croise en discothèque Sonia, une jeune Albanaise de 17 ans. Mais personne, pas même lui, n'est prêt à accepter cette relation.

La mer et ses vagues - Liana Kassir (France/Liban/Chypre)
Production : Alexandre Singer pour Kafard Films
Une nuit dans une ville en crise, le vieux gardien de phare Selim et l'adolescente en fuite Najwa cherchent une porte de sortie vers la mer. Chacun sait qu'il devra de toute manière tout laisser derrière lui pour atteindre la voie du large et peut-être avoir la chance de recommencer.

Le mystère du Quijat - Juan Manuel Chumilla-Carbajosa (Espagne)
Production : Kinos Klan P.C.
Un célèbre acteur de théâtre (Rafael Álvarez,"El Brujo"), devient fou en essayant de mettre en scène Don Quichotte de La Mancha, tout comme Alonso Quijano est devenu fou en lisant des livres de chevalerie. Son obsession est de démontrer les origines arabes du roman.

Le pont - Walid Mattar (Tunisie)
Production : Ikbel Tlili pour Fakroun Prod
Trois jeunes dans un tournage de vidéoclip de rap. Ils découvrent un paquet de cocaïne. Ils décident de la vendre. Ils commencent dans un club de nuit mais sont découverts par le manager, qui leur propose de tout acheter. Mais le deal ne se passe pas comme prévu.

Un huitième - Khedija Lemkecher (Tunisie)
Production : Moslah Kraïem pour Cercina films
Zohra, une vieille veuve vit cachée chez elle, harcelée par les huissiers. Ses beaux-fils veulent la chasser de chez elle. La loi sur l’héritage basée sur la Charia ne donne à l’épouse que le huitième des biens. Zohra mène un combat contre cette loi injuste.

Yalla ! - Tamer Ruggli (Suise/France/Égypte)
Production : Samir Jamal Al Din pour Dschoint Ventschr Filmproduktion
Béa, 58 ans, condamnée par un cancer, décide de revoir ses sept meilleures amies du Lycée du Sacré- Cœur du Caire plus de trente ans après avoir quitté l’Égypte pour la Suisse, et de faire avec elles et son fils Tarek 31 ans un dernier voyage en minibus à travers le pays. Dansant, chantant, buvant, elles célèbrent leur amitié alors que Tarek, jeune homosexuel occidentalisé, découvre l’hypocrisie des mœurs égyptiennes.

Youssef & Nejma - Olivier Coussemacq (France/Maroc)
Production : Mohamed Nadif pour Awman Productions
Adolescents, Youssef et Nejma fuient l'orphelinat. Poète inspiré et placide, il veut croire en la possibilité de vivre plusieurs vies alors qu'elle, socialement révoltée, prétend au bonheur ici et maintenant. Antagonismes inconciliables ? Quelques signes au long de leur périple évoquent pourtant un irrésistible amour.

Le 67e été - Abu Bakr Shawky (France/Égypte/Allemagne/Autriche)
Production : Julie Viez pour Cinenovo
Dans une société en proie aux divisions, un jeune garçon, qui rêve de devenir pianiste, commence à écrire des lettres à une jeune fille d’un pays lointain. À travers leur correspondance, ils bâtissent une amitié qui conquiert un monde compliqué.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy