email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION / FINANCEMENT France

L'avance du CNC pour Les jeunes filles à la peau blanche dans la nuit de Patricia Mazuy

par 

- Le centre soutiendra aussi des films signés Antonin Peretjatko, Claire Simon, Pablo Berger et du duo Verena Paravel - Lucien Castaing-Taylor, ainsi que trois premiers longs

L'avance du CNC pour Les jeunes filles à la peau blanche dans la nuit de Patricia Mazuy
La réalisatrice Patricia Mazuy

Dix projets ont été retenus lors de la 4e session 2020 de l’avance sur recettes avant réalisation du CNC : sept au second collège et trois au premier. Parmi eux se distingue Les jeunes filles à la peau blanche dans la nuit de Patricia Mazuy. Il s’agira du 5e long de fiction cinématographique de la réalisatrice après Peaux de vaches (Un Certain Regard à Cannes en 1989 et nominé au César 1990 du meilleur premier long), Saint-Cyr (Un Certain Regard en 2000, huit nominations aux César 2001), Sport de Filles [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(Piazza Grande à Locarno en 2011) et Paul Sanchez est revenu ! [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(2018). Le pitch de ce nouvel opus co-scénarisé par la réalisatrice et Yves Thomas ? La nuit, une grande ville, des jeunes filles à la peau blanche, un serial killer… Le long métrage qui devrait compter sur Vincent Macaigne en tête d’affiche est produit par Patrick Sobelman pour Ex Nihilo et sera distribué en France par ARP Sélection.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le CNC soutiendra également Le vampire du soleil levant qui sera le 4e long d’Antonin Peretjatko après La Fille du 14 juillet [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(Quinzaine des Réalisateurs 2013), La loi de la jungle [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(2016) et La pièce rapportée (sortie le 10 février 2021). Le film sera centré sur un vampire effrayé par les filles et le sang, qui est envoyé au Japon et qui doit revenir marié afin d’assurer la descendance de sa famille. Pour s’affirmer, il doit lutter contre les dogmes et les traditions des vampires. Dans cette violence, il trouve son salut grâce à la poésie… La production est pilotée par Masa Sawada pour Comme des cinémas.

Avance sur recettes aussi pour Je voudrais parler de Duras qui marquera le retour à la fiction de la chevronnée de Claire Simon (une production François d’Artemare pour Les Films de l’après-midi), pour Cinq hectares d’Émilie Deleuze (production Ex Nihilo), pour le projet d’animation Robot Dreams de l’Espagnol Pablo Berger (produit du côté français par Jérôme Vidal pour Noodles Production et Sylvie Pialat pour Les Films du Worso) et pour deux documentaires : En nous de Régis Sauder (produit par Thomas Ordonneau pour Shellac Sud) et De humani corporis frabrica du duo Verena Paravel - Lucien Castaing-Taylor (piloté par Valentina Novati pour Norte Productions).

Enfin, trois projets de premier long métrage bénéficieront d’une avance sur recettes : Chien de la casse de Jean-Baptiste Durand (produit par Anaïs Bertrand pour Insolence Productions), Laissez-moi de Maxime Rappaz (produit par Camille Genaud pour Paraïso Production Diffusion) et le documentaire Polaris d’Ainara Vera (piloté par Clara Vuillermoz pour Point du jour et Les Films du Balibari).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy