email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

LES ARCS 2020 Industry Village

L’Industrie Village des Arcs délocalisé à Paris en janvier

par 

- Le Village des Coproductions se déroulera les 17 et 18 janvier dans la capitale française, mais aussi en ligne, avec 18 projets signés notamment Måns Månsson, Basil Da Cunha, Nathalie Biancheri

L’Industrie Village des Arcs délocalisé à Paris en janvier
Le réalisateur Måns Månsson, dont le projet England Made Me a été sélectionné

Crise sanitaire et confinement actuel en France (jusqu’au 1er décembre pour l’instant, mais des prolongations sont envisageables) obligent, l’équipe du Les Arcs Film Festival s’est réinventé. La 12e édition du festival (dont le programme sera communiqué ultérieurement) se déroulera donc en ligne du 12 au 19 décembre 2020 (avec des projections dans la vallée de Bourg-Saint-Maurice dès que les salles françaises rouvriront), mais le volet professionnel de l’Industry Village passe en deux dimensions puisqu’il aura lieu physiquement à Paris les 17 et 18 janvier 2021 et en ligne dans la foulée les 20 et 21 janvier.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

18 projets en développement (dont 12 premiers longs) ont été sélectionnés pour cette édition très spéciale du Village des Coproductions, alors que le Talent Village réunira huit jeunes cinéastes et quatre compositeurs). Quant au toujours très attendu Work in Progress qui se tiendra à Paris dimanche 17 janvier, son contenu sera annoncée début 2021.

Parmi les projets retenus au Village des Coproductions (où sera remis le prix ArteKino International d’une valeur de 6000€) se distinguent tout particulièrement England Made Me du Suédois Måns Månsson (en compétition à Berlin en 2018 avec The Real Estate [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Axel Petersén et Måns Måns…
fiche film
]
et apprécié précédemment comme documentariste avec Stranded in Canton [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et The Yard [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
) et O jacare du Suisse Basil Da Cunha (révélé à la Quinzaine des Réalisateurs 2013 avec Après la nuit [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Basil da Cunha
fiche film
]
et en compétition à Locarno en 2019 avec O fim do mundo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Basil Da Cunha
fiche film
]
).

Emergent aussi en vitrine le projet français d’animation Sheba d’Alexis Ducord (apprécié avec Zombillénium [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
) et Benjamin Massoubre (monteur notamment de J’ai perdu mon corps [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jérémy Clapin
fiche film
]
, Calamity, une enfance de Martha Jane Canary [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Henri Magalon
fiche film
]
, Petit vampire [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, Tout en haut du monde [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, etc.), la production irlandaise So, Perfect de l’Italienne Nathalie Biancheri (qui a fait des débuts remarqués avec Nocturnal [+lire aussi :
critique
interview : Nathalie Biancheri
fiche film
]
et dont le second opus, Wolf, est en post-production), la production française Bandeira du Brésilien Joao Paulo Miranda Maria (labellisé cette année par la Sélection Officielle cannoise et passé par Toronto et San Sebastian avec son premier long Memory House [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
), The Last One Turns Off The Light du Tchèque Michal Hogenauer (découvert en compétition East of the West l’an dernier à Karlovy Vary avec A Certain Kind of Silence [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Michal Hogenauer
fiche film
]
), Those Who Fight du Suisse Antoine Russbach (à son avantage à Locarno en 2018, à Cinéastes du présent, avec son premier long, Ceux qui travaillent [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Antoine Russbach
fiche film
]
) ou encore le projet luxembourgeois Poussière Rouge (lire la news) du Sénégalais Moussa Touré (passé par Cannes, à Un Certain Regard, en 2012 avec La Pirogue [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), le tout sans oublier Flow du cinéaste d’animation letton Gints Zilbalodis (vainqueur l’an dernier du prix Contrechamp à Annecy avec son premier long, Ailleurs [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Gints Zilbalodis
fiche film
]
).

A noter enfin que le Sommet Distributeurs/Exploitants sera anticipé en ligne du 17 novembre au 18 décembre avec chaque semaine cinq films et une conférence-atelier au programme (soit 20 films au total).

La liste des sélectionnés :

Village des Coproductions

Bandeira - Joao Paulo Miranda Maria
Production : Les Valseurs (France)

Chain Reaction - Attila Hartung
Production : Filmteam (Hongrie)

England Made Me - Måns Månsson
Production : Fasad Production (Suède)

The Fire This Time - Mehdi Fikri
Production : Topshot Films (France)

Flow - Gints Zilbalodis
Production : Dream Well Studio (Lettonie)

Hypnosis - Ernst De Geer
Production : Garagefilm International (Suède)

The Last One Turns Off The Light - Michal Hogenauer
Production : Xova Film (République Tchèque)

Le plus vivant possible - Delphine Girard
Production : Versus Production (Belgique)

Ma vie avec Violeta - Lucía Cedrón
Production : Tu Vas Voir (France), Iris Productions (Luxembourg)

O jacare - Basil Da Cunha
Production : Akka Films (Suisse)

Our Wildest Days - Vasilis Kekatos
Production : Blackbird Production (Grèce), Tripode Productions (France)

Poussière Rouge - Moussa Touré
Production : A_Bahn (Luxembourg)

The Remains of You - Gala Gracia
Production : Potenza Producciones (Espagne)

The Rock - Olga Chajdas
Production : Film Produkcja (Pologne)

Sheba - Alexis Ducord, Benjamin Massoubre
Production : Maybe Movies (France)

So, Perfect - Nathalie Biancheri
Production : Feline Films (Irlande)

Those Who Fight - Antoine Russbach
Production : Box Productions (Suisse)

Time of The Monsters - Florian Hoffmann
Production : Chromosom Film (Allemagne)

Talent Village

Cinéastes

Pascal Reinmann (Suisse)
Aurélie Reinhorn (France)
Dorian Jespers (Belgique)
Sabine Ehrl (Allemagne)
Chloé Léonil (France)
Alba Pino (Espagne)
Aline Magrez (Belgique)
Özgür Anil (Autriche)

Compositeurs

Antoine Duchêne (France)
Marie Laroche (France)
Irina Prieto (France)
Nicolas Worms (France)

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy