email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

GENÈVE 2020

Le GIFF distribue ses trois prix principaux à parts égales aux 30 films en compétition

par 

- L’événement genevois, contraint d’annuler sa 26e édition à cause de la crise sanitaire, écarte la possibilité de se tenir en version numérique

Le GIFF distribue ses trois prix principaux à parts égales aux 30 films en compétition
L'attachée de presse Chamsi Diba et le directeur artistique Emmanuel Cuénod lors de la présentation de la programmation du GIFF 2020 (© Lucien Fortunati)

Le Festival international du film de Genève (GIFF), obligé d’annuler sa 26e édition (6-15 novembre) et ayant pris la décision de ne pas en proposer une version numérique, a l’intention d’envoyer un message fort en soutien aux cinéastes et autres créateurs fortement touchés par la crise sanitaire actuelle : l’objectif est de réaffirmer l’importance centrale des salles de cinéma, en tant qu'elles offrent une expérience collective unique et indispensable.

En accord avec la Ville de Genève et l’état de Genève, le partenaire principal du festival, l'événement a décidé de redistribuer les 10 000 francs suisses normalement accordés aux vainqueurs de ses trois Reflets d'or à parts égales aux 30 films sélectionnés dans ses différentes compétitions internationales : longs-métrages, contenus multimédia immersifs et séries TV. Le seul prix, également assorti de la somme de 10 000 francs, qui ait été attribué cette année à une oeuvre précise a été le Prix du scénario européen (pour la première fois décerné par le Festival de Genève), un trophée créé pour soutenir les séries et scénarios d'auteurs émergents, d'où qu'ils soient en Europe. Le jury, composé du critique et journaliste suisse Nicolas Dufour, de la réalisatrice, scénariste et productrice roumaine et suisse Elena Hazanov et du critique et journaliste français Raphaël Nieuwjaer, a délibéré de manière virtuelle et décidé de distinguer la série de coproduction suédoise et états-unienne We Got This creata da Schiaffino Mussara (également co-auteur et interprète). Une série qui allie brillamment humour nordique et efficacité américaine, dont le jury a apprécié la "radicale originalité", la qualifiant également de "légère et inventive". Les deux autres séries pré-sélectionnées étaient Glow de Milad Avaz (Danemark) et Hide and Seek de Simon Glasenko (Ukraine).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

L'activité principale de cette édition 2020 a été le Geneva Digital Market, le volet professionnel du festival, cette année à sa huitième édition. Le marché, organisé pour la première fois entièrement en ligne, a proposé, pendant cinq jours, un total de 280 rendez-vous personnalisés qui ont permis à des créateurs/trices de contenus numériques, à des programmateurs/trices, à des représentants d’institutions et à des sociétés actives dans le champ du numérique d’entrer en contact et de discuter de différentes problématiques. Avec la contribution de LucidWeb, une start-up spécialisée dans le WebXR qui siège à Bruxelles, le Marché du numérique de Genève a proposé cette année un nouvel outil professionnel dédié à l’innovation audiovisuelle : une bibliothèque XR Media comprenant 30 œuvres multimédia Immersives accessibles sur ordinateur, portable, mais aussi casque de réalité virtuelle. La XR Media Library, qui est une des premières plateformes professionnelles de ce genre, est une nouvelle marque de la nature avant-gardiste du festival genevois.

Emmanuel Cuénod, arrivé à sa dernière édition du festival comme directeur artistique et général, cèdera ces fonctions à Anaïs Emery, co-fondatrice et directrice artistique depuis 2006 du Festival international du film fantastique de Neuchâtel.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy