email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION / FINANCEMENT France

Ça tourne pour Laure Calamy dans Une femme du monde

par 

- L’actrice brille en tête d’affiche du premier long métrage de Cécile Ducrocq. Une production pilotée par Domino Films et qui sera vendue par Charades

Ça tourne pour Laure Calamy dans Une femme du monde
L'actrice Laure Calamy

Premier clap aujourd’hui dans l’Est de la France pour Une femme du monde, le premier long métrage de Cécile Ducrocq, réalisatrice très remarquée avec ses courts métrages, notamment Tout le monde dit je t’aime (prix UniFrance à Cannes en 2011) et La contre-allée (dévoilé à Semaine de la Critique à Cannes en 2014, prix spécial du jury pour l’interprétation décernée à Laure Calamy au Festival de Sundance 2015 et César du meilleur court métrage en 2016).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Laure Calamy (qui crève littéralement l’écran cette année dans Antoinette dans les Cévennes [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, nominée aux César 2018 et 2020 du meilleur second rôle pour Ava [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Léa Mysius
fiche film
]
et Seules les bêtes [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Dominik Moll
fiche film
]
, appréciée également entre autres dans Mademoiselle de Joncquières [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Emmanuel Mouret
fiche film
]
, Garçon chiffon [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Nicolas Maury
fiche film
]
et la série Dix pour cent) est épaulée au casting par le jeune Nissim Renard (Evolution [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, Périclès le noir [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Stefano Mordini
fiche film
]
).

Écrit par Cécile Ducrocq, le scénario est centré sur Marie, prostituée indépendante et militante, qui n’a jamais eu besoin de l’aide de personne, y compris pour élever son fils. Quand ce dernier se fait renvoyer de son BTS cuisine, Marie ne peut l’accepter. Rêvant d’un avenir plus grand pour lui, elle décide alors de l’inscrire dans une des meilleures écoles de cuisine de France. Mais ses revenus ne lui permettent pas de payer les frais de scolarité. Elle va devoir trouver une solution, à n’importe quel prix… quitte à s’expatrier…

Produit par Stéphanie Bermann et Alexis Dulguerian pour Domino Films avec Année Zéro, Une femme du monde bénéficie du soutien en coproduction et préachat de France 2 Cinéma. Également appuyé par la région Grand Est et par Mulhouse Alsace Agglomération - m2A, le long métrage sera tourné jusqu’au 22 janvier 2021 à Mulhouse et à Strasbourg. La distribution France sera assurée par Tandem (une nouvelle structure fondée par Mathieu Robinet) et les ventes internationales seront pilotées par Charades.

Pour mémoire Domino Films compte notamment à son actif Petit paysan [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Hubert Charuel
fiche film
]
de Hubert Charuel (Semaine de la Critique à Cannes en 2017, trois César en 2018), Perdrix [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Erwan Le Duc
fiche film
]
de Erwan Le Duc (Quinzaine des Réalisateurs 2019), et en coproduction Médecin de nuit [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d’Elie Wajeman (Sélection Officielle du Festival de Cannes 2020 – sortie le 20 janvier 2021). Dans la filmographie d’Année Zéro se distinguent Les amours d’Anaïs de Charline Bourgeois-Tacquet (en post-production – lire l’article) et Terre battue [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Stéphane Demoustier.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy