email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION / FINANCEMENT France

La Tour d’Assitan de Guillaume Nicloux pour l’aide au cinéma de genre

par 

- Fantastique, science-fiction et épouvante au menu de ce soutien spécifique du CNC qui a également sélectionné les projets Acide de Just Philippot et Incarnation de Mael Le Mée

La Tour d’Assitan de Guillaume Nicloux pour l’aide au cinéma de genre
Le réalisateur Guillaume Nicloux (© Veeren/BestImage/UniFrance)

Créée en 2018 par le CNC afin d’élargir la palette narrative des longs métrages français, l’aide aux films de genre qui a dédié sa 3e édition au fantastique, à la science-fiction et à l'épouvante, a choisi trois projet (qui seront appuyés à hauteur de 500 000 euros chacun) sur les 80 scénarios évalués par un jury présidé par l’actrice Louise Bourgoin (épaulée par les cinéastes Coralie Fargeat, Alexandre Aja, Zoran Boukherma, la productrice Caroline Bonmarchand, son homologue Ardavan Safaee, et le diffuseur Laurent Hassid) qui a auditionné une quinzaine de duos cinéastes-producteurs présélectionnés.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Parmi les heureux élus se distingue La Tour d’Assitan qui sera le 16e long de Guillaume Nicloux après entre autres Valley of Love [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(compétition à Cannes en 2015), Thalasso [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(compétition à San Sebastian en 2019), La Religieuse [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Guillaume Nicloux
fiche film
]
(compétition à Berlin en 2013), Les Confins du monde [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Guillaume Nicloux
fiche film
]
(Quinzaine des Réalisateurs 2018), L’enlèvement de Michel Houellebecq [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
et The End [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(présentés au Forum de la Berlinale en 2014 et 2016).

Produit par Sylvie Pialat pour les Films du Worso et par Bruno Nahon pour Unité de production, La Tour d’Assitan (dont le scénario a été écrit par le réalisateur) sera centré sur les habitants d’une tour de cité qui découvrent un martin qu’un voile noir obstrue toutes les fenêtres et la porte d’entrée de l’immeuble. Un voile noir qui dévore tout ce qui tente de le pénétrer…

A aussi été sélectionné Acide qui sera le second long de Just Philippot, labellisé cette année par la Semaine de la Critique du Festival de Cannes pour le saisissant La Nuée [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(qui sortira le 13 janvier prochain dans les salles françaises). Co-écrit par le réalisateur et Yacine Badday, le scénario de son prochain opus se déploie en pleine canicule quand des nuages inquiétants déversant des pluies acides ont pris forme quelque part en France. Leurs inexorables avancées dans tout le pays jettent la population sur les routes et créent un mouvement de panique générale. Dans un monde qui va bientôt sombrer, une famille séparée (Zyed, Marie et leur fille Selma), va devoir s’unir pour affronter cette catastrophe climatique et tenter d’y échapper… La production est assurée par Yves Darondeau et Clément Renouvin pour Bonne Pioche Cinéma.

Enfin, une aide au cinéma de genre ira également à Incarnation, le projet de premier long de Mael Le Mée qui a écrit lui-même un scénario centré sur Lou qui est atteinte d’une malformation qui semble retarder sa puberté. Entre ses parents, ses amis, et l’irruption de "pirates de la chair", Lou s’acharne à devenir une "vraie fille". En vain. Alors Lou finira par se libérer des genres humains… La production est pilotée par Claire Bonnefoy pour Bobi Lux.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy