email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION / FINANCEMENT France

Arnaud Desplechin lève le voile sur Tromperie

par 

- Léa Seydoux et Denis Podalydès sont en tête d’affiche du nouveau film du cinéaste, actuellement en montage. Une adaptation du roman de Philip Roth produite par Why Not

Arnaud Desplechin lève le voile sur Tromperie
Le réalisateur Arnaud Desplechin (© Shanna Besson/Why Not Productions)

Tourné dans le plus grand secret en septembre, Tromperie (Deception), le 11e long de fiction cinématographique d'Arnaud Desplechin est actuellement au montage, mais le réalisateur vient de livrer dans le quotidien Libération quelques éléments sur cette adaptation du roman éponyme de l’Américain Philip Roth (paru en 1990), une œuvre qu’il souhaitait porter à l’écran depuis très longtemps puisque le projet (qu’il a complètement revisité) figurait déjà parmi les sélectionnés du Cinemart 2007.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Au casting brillent en tête d’affiche Léa Seydoux (Palme d’Or à Cannes en 2013 pour La vie d’Adèle [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Abdellatif Kechiche
fiche film
]
qui lui avait aussi valu une seconde nomination au César de meilleure actrice après celle obtenue pour Les Adieux à la reine [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Benoît Jacquot
fiche film
]
en 2013; en salles l’an prochain dans The French Dispatch [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Wes Anderson, The Story of My Wife de Ildiko Enyedi et France de Bruno Dumont; en tournage en 2021 dans Un beau matin de Mia Hansen-Løve) et Denis Podalydès (nominé au César 2012 du meilleur acteur pour La conquête [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et du meilleur second rôle en 2019 pour Plaire, aimer et courir vite [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Christophe Honoré
fiche film
]
, apprécié cette année dans Effacer l’historique [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, le 13 janvier prochain en salles dans Les deux Alfred [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et aussi l’an prochain dans Les amours d’Anaïs et Oranges sanguines). Sont également entre autres de la partie Emmanuelle Devos (César 2002 de la meilleure actrice et nominée en 2005 et en 2018; à son avantage cette année dans Les Parfums [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Grégory Magne
fiche film
]
) et Gennadi Famin (aperçu dans Les leçons persanes [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
).

"Pendant le confinement, alors que j’étais en train d’écrire un scénario qui suppose une grosse distribution, des figurants, un planning compliqué, beaucoup de lieux, m’est revenu à l’esprit un très vieux projet, laissé en suspens car je n’avais jamais trouvé comment le faire, sa manière" a raconté Arnaud Deplechin dans Libération. "Tout à coup, sa modestie a résonné avec les circonstances imposées. Les personnages étaient confinés dans leur solitude, comme moi (…) Avec ma coscénariste Julie Peyr [ndr. nominée avec le cinéaste au César 2014 de la meilleure adaptation et au César 2016 du meilleur scénario original], on a repris de A à Z cet ancien script. En écrivant, c’est comme si un tapis se déroulait sous nos pieds : nos deux héros sont enfermés dans le bureau de l’écrivain, comme nous étions enfermés par le confinement, et les solutions surgissaient à chaque problème (…) Tromperie se passe dans un temps rêvé, avant l’écroulement des Twin Towers, avant la chute du Mur, et avec des réfugiés, des femmes de l’Est notamment." Pour mémoire, le roman se compose d'une succession de dialogues entre Philip, un romancier américain fixé pour un temps à Londres, et diverses femmes : sa maîtresse, son épouse et d'autres personnages féminins moins réels, parfois même rêvés.

Arnaud Desplechin a participé six fois à la compétition cannoise (La Sentinelle en 1992, Comment je me suis disputé... (ma vie sexuelle) en 1996, Esther Kahn en 2000, Un Conte de Noël [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
en 2008, Jimmy P. – Psychothérapie d’un Indien des Plaines [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Arnaud Desplechin
fiche film
]
en 2013 et Roubaix, une lumière [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Arnaud Desplechin
fiche film
]
en 2019) et une fois à la compétition vénitienne (en 2004 avec Rois et reine [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
). Trois souvenirs de ma jeunesse [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
et Les Fantômes d’Ismaël [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Arnaud Desplechin
fiche film
]
ont aussi été dévoilés sur la Croisette en 2015 (à la Quinzaine des réalisateurs) et en 2017 (en ouverture hors compétition).

Produit par Pascal Caucheteux pour Why Not Productions, Tromperie voit Desplechin travailler pour la première fois avec Yorick Le Saux comme la directeur de la photographie (nominé au César 2015 de sa spécialité pour Sils Maria [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Charles Gillibert
interview : Olivier Assayas
fiche film
]
). Le film sera distribué en France par Le Pacte.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy