email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION / FINANCEMENT Belgique

screen.brussels a intensifié son soutien au secteur audiovisuel bruxellois en 2020

par 

- Le Fonds d’investissement régional bruxellois a dû mettre en place des moyens exceptionnels l’année dernière pour accompagner un secteur durement touché par la crise

screen.brussels a intensifié son soutien au secteur audiovisuel bruxellois en 2020
Sur le tournage d'Inexorable de Fabrice du Welz, l'un des films soutenu par screen.brussels (© Aurore Engelen)

screen.brussels est revenu sur la façon dont le fonds a dû adapter ses moyens et ses activités en 2020 pour faire face à la pandémie, et essayer d’atténuer son impact auprès des professionnels du secteur audiovisuel bruxellois.

Si l’heure est aujourd’hui à la perspective et la prospective, notamment quant au système actuel de fenêtres de diffusion en Belgique et en France notamment, le fonds tenté dès le printemps de soutenir le secteur, en étant à son écoute, et en "musclant" ses interventions.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
sofia_meetings_internal

Dès la fin du mois de juillet, le gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale a doté le fonds d’un million d’euros supplémentaires, afin de relancer au plus vite les productions. 500.000 € ont été investis dans une vingtaine de projets déjà sélectionnés en 2019 et 2020 mais toujours en cours de production et donc fortement affectés par la crise, tandis que les 500.000 € restants ont permis de sélectionner un plus grand nombre de films, documentaires, animations, séries et webséries, lors de la session de septembre.

Un accompagnement spécifique des entreprises, des entrepreneurs, et des indépendants a été mis en place afin d’offrir une aide en termes d’atténuation des effets de la crise, de réflexion sur de nouveaux business modèles, et de générer des solutions innovantes pour un redéploiement de l’activité, des contenus et des services.

Il est clair que les pratiques ont dû en partie se réinventer, ou à tout le moins rebondir. screen.brussels s’est rapidement positionné pour encourager la reprise des tournages sur le plan logistique en produisant plus de mille masques dès le mois d’avril, et en cofinançant avec Wallimage l’organisation d’un programme pour former en urgence près de 90 référents sanitaires Covid sur les plateaux de tournages.

Le bilan en termes de tournages est d’ailleurs plus qu’encourageant, puisque sur l’ensemble de l’année 2020, le nombre de jours de tournages – 1065 jours – se situe dans la moyenne haute comparée aux 10 années précédentes. Crise oblige, les caméras étaient rares dans les rues de Bruxelles entre mars et juin, mais les 290 projets suivis cette année témoignent d’une activité forte.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy