email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

BERLINALE 2021 EFM

De jeunes révélations pour Be For Films à Berlin

par 

- Les premiers longs Azor et Le monde après nous, sélectionnés à Encounters et au Panorama, brillent en vitrine d’un line-up également riche d’autres promesses

De jeunes révélations pour Be For Films à Berlin
Azor de Andreas Fontana

Joli coup de projecteur pour la société de ventes internationales Be For Films, dirigée par Pamela Leu et filiale belge du groupe français Playtime, qui négociera à l’European Film Market (en ligne du 1er au 5 mars) pour deux premiers longs à l’affiche de la 71e édition de la Berlinale.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Bénéficiant d’un buzz très favorable, Azor [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Andreas Fontana
fiche film
]
du Suisse Andreas Fontana sera dévoilé dans la compétition Encounters. Le film plonge dans le sillage du banquier suisse Yvan De Wiel qui voyage avec sa femme Inés à Buenos Aires, en pleine dictature militaire. Il recherche son associé René Keys qui était chargé des riches clients argentins et qui a mystérieusement disparu. De Wiel découvre une société décadente de propriétaires terriens, de nouveaux riches, d'héritières, d'aristocrates, de militaires, d’entremetteurs et de prélats, tous complices du régime mais soucieux de profiter de l'hypocrite collusion entre le système bancaire suisse et la diplomatie pour cacher leurs capitaux à l'étranger. De réceptions en cercles privés, en passant par les hôtels de luxe, alors que les soldats procèdent à des arrestations arbitraires dans les rues, le discret De Wiel doit apprendre à interpréter et à parler le langage allusif d'un pouvoir puissant et obscur, afin de reprendre le rôle de plus en plus flou de son prédécesseur. Mais la sortie du labyrinthe le mènera jusqu’au cœur mystérieux des ténèbres… Interprété par le Belge Fabrizio Rongione dans le rôle principal, Azor a été produit par les Suisses d’Alina Film et coproduit par les Français de Local Films, les Argentins de Ruda Cine et la RTS, avec le soutien notamment de l’avance sur recettes du CNC.

Be For Films misera également sur Le monde après [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Louda Ben Salah-Cazanas
fiche film
]
nous
, le premier long métrage du Français Louda Ben Salah-Cazanas qui fera sa première au Panorama.

Deux premières de marché sont au menu pour Petite leçon d’amour de la Française Ève Deboise (avec Laetitia Dosch et Pierre Deladonchamps en tête d’affiche) et Une vie démente [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Raphaël Balboni & Ann Sirot
fiche film
]
des Belges Ann Sirot et Raphael Balboni (découvert et apprécié à Namur et Tallin). A signaler également le documentaire belge Nous tous (All of Us) de Pierre Pirard qui met en lumière des histoires de citoyens du monde entier qui, dans l’optique d’une vie harmonieuse entre gens de croyances différentes, réinventent la famille, l’éducation, les relations sociales, la culture, le travail… et ce malgré les difficultés et les tensions existantes.

À l’EFM en ligne, Be For Films continuera aussi à travailler sur le très bon Un médecin de nuit [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
du Français Elie Wajeman, labellisé par la Sélection Officielle de Cannes 2020 et dont on attend toujours la sortie en salles sans cesse repoussée par les aléas de la crise sanitaire.

Enfin, du coté des préventes de titres en post-production se distinguent Les amours d’Anaïs de Charline Bourgeois-Tacquet (lire l’article - avec au casting Anaïs Demoustier, Valeria Bruni Tedeschi et Denis Podalydès), Sentinelle Sud de Mathieu Gérault (article) - avec notamment Niels Schneider, Sofian Khammes et India Hair comme interprètes principaux), Être en mouvement d’Éric Gravel (article - avec Laure Calamy en tête d’affiche) et la dramédie La Dernière tentation des Belges (The Last Temptation of the Belgians) de Jan Bucquoy.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy