email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION / FINANCEMENT Allemagne / France

Le fonds franco-allemand accorde 950 000 € à trois coproductions

par 

- Ces films, réalisés par Élise Girard, Mia Hansen-Løve et Noémie Lvovsky, comptent parmi leurs interprètes Isabelle Huppert et Léa Seydoux, entre autres

Le fonds franco-allemand accorde 950 000 € à trois coproductions
La réalisatrice Élise Girard, dont le film Sidonie au Japon, avec Isabelle Huppert, a reçu 400 000 €

Trois longs-métrages, tous réalisés par de célèbres réalisatrices françaises, se sont vu accorder un total de 950 000 € d'aide à la production par la commission d'aide au développement et à la coproduction de projets cinématographiques franco-allemands. 400 000 € ont été alloués à Sidonie au Japon d'Élise Girard, dans lequel Isabelle Hupert jouera le rôle principal. Le scénario du film est de Girard et Maud Ameline, et il est coproduit à parts égales par la société berlinoise Lupa Film GmbH et la parisienne 10:15! Productions. Le film raconte l'histoire de Sidonie Perceval, une écrivaine qui lance une réédition de son premier roman 40 ans après sa parution et se rend au Japon pour le promouvoir. Là-bas, elle va enfin pouvoir surmonter son passé traumatisant et trouver à nouveau l'amour.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le nouveau projet de Mia Hansen-Løve, Un beau matin, a obtenu un financement de 300 000 € que se partageront la société allemande Razor Film Produktion (Berlin), qui prend en charge environ 13% des coûts, et Les Films Pelléas (Paris), responsable des 87% restants. Le film, dont le personnage central est interprété par Léa Seydoux, est une histoire d'amour doublée du portrait d'une femme qui doit faire face à une situation affreuse : alors que son père est atteint d'une maladie dégénérative physique et mentale qui progresse inexorablement, elle se lance dans une relation amoureuse passionnée qui lui donne la force d'affronter la situation.

Le troisième long-métrage qu'a choisi d'épauler le fonds franco-allemand est La Grande Magie de Noémie Lvosvky. Cette comédie musicale coproduite par NiKo Film (Berlin, environ 15%) et Atelier de Production (Paris, environ 85%), est l'adaptation d'une pièce de théâtre italienne d'Eduardo de Filippo parue en 1948. Dans cette pièce, une jeune femme disparaît mystérieusement après s'être portée volontaire pour un tour de magie. Albert, le magicien, tend une petite boîte au mari furieux, Charles, et lui dit que sa femme se trouve à l'intérieur. L'histoire se passe en France dans les années 1920 et sera accompagnée par des compositions du groupe parisien Feu! Chatterton.

Au total, la commission d'aide au développement et à la coproduction de projets cinématographiques franco-allemands a versé 990 000 €, dont 40 000 € destinés à une aide au développement : celle d'un projet du Français Augusto Zanovello, Le Faune, dont le scénario est en cours d'écriture par le réalisateur avec le dessinateur et réalisateur de films d'animation français Jean-Charles Finck. Le film est coproduit à parts égales par Reynard Films GmbH (Leipzig) et Komadoli Studio (Nantes). L'intrigue, située en France en 1918, suit Andreas, un jeune soldat qui déserte après avoir été blessé à la tête et se rend alors à Paris pour y retrouver sa sœur jumelle, Élise, portée disparue et vue pour la dernière fois en compagnie d'un inconnu.

La commission franco-allemande procède d'un accord entre les deux pays. Elle délibère deux fois par an sur les candidatures qu'elle reçoit.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais par Alexandre Rousset)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy