email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION / FINANCEMENT Suède / États-Unis / Costa Rica / Belgique / Allemagne

Le premier long-métrage de Nathalie Alvarez Mesén, Clara Sola, est prêt pour la Quinzaine des Réalisateurs

par 

- Le premier rôle de ce film, une coproduction entre la Suède, les États-Unis, le Costa Rica, la Belgique et l’Allemagne, a été confié à la danseuse costaricaine Wendy Chinchilla

Le premier long-métrage de Nathalie Alvarez Mesén, Clara Sola, est prêt pour la Quinzaine des Réalisateurs
Wendy Chinchilla dans Clara Sola (© Hobab)

Le premier long-métrage de Nathalie Alvarez Mesén, Clara Sola, s'apprête à participer à la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes (6-17 juillet). Avant de se lancer sur son nouveau projet, la réalisatrice, précédemment sélectionnée à Berlinale Talents, au TIFF Filmmaker Lab et à la NYFF Artist Academy, a réalisé plusieurs courts-métrages qui ont été projetés en festival dans le monde entier. Son court-métrage Filip a notamment remporté le Prix du meilleur film de moins de 15 minutes au Palm Springs Shortfest 2016, et Asunder a été projeté au Festival du film de Telluride. Elle a également co-écrit Entre tú y Milagros, lauréat du Prix Orizzonti du meilleur court-métrage à la Mostra de Venise l'an dernier.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

L'histoire de Clara Sola, écrite par la réalisatrice et Maria Camila Arias, s'articule autour du personnage éponyme (joué par la danseuse costaricaine primée Wendy Chinchilla), une femme de 40 ans censée avoir un lien spécial avec Dieu. En tant que "guérisseuse", elle fait vivre une famille et un village qui ont grand besoin d'espoir, tout en trouvant du réconfort dans sa relation avec la nature. Après des années passées sous le contrôle répressif de sa mère, les désirs sexuels de Clara sont attisés par son attirance pour le nouveau petit-ami de sa nièce. Cette force nouvellement éveillée emmène Clara en terre inconnue, et lui permet de traverser les frontières, physiques comme mystiques. Dynamisée par sa découverte d'elle-même, Clara se libère peu à peu de son rôle de "sainte" et entame sa guérison.

L'équipe artistique du film comprend notamment, à la photographie, Sophie Winqvist Loggins (Aniara [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, Pleasure [+lire aussi :
critique
interview : Ninja Thyberg
fiche film
]
), et au maquillage le spécialiste nominé aux Oscars Göran Lundström (qui a travaillé sur la série True Detective, ou encore Border [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ali Abbasi
fiche film
]
).

Clara Sola a été produit par Nima Yousefi pour Hobab (Suède), avec la participation de Resolve Media (États-Unis), de Need Productions (Belgique), Pacífica Grey (Costa Rica), du Film Capital Stockholm Fund (Suède) et du groupe franco-allemand Laïdak Films, en coproduction avec Shelter Prod (Belgique), Proximus et VOO-Be TV, en association avec SVT et avec le soutien de l'Institut suédois du cinéma ainsi que du Comité pour les subventions artistiques suédois. Les ventes internationales du film sont gérées par Luxbox. En Suéde, il sera distribué par Folkets Bio cet automne. Pour ce projet, Alvarez Mesén a bénéficié du soutien de Wild Card, un programme spécial mis en place par l'Institut suédois du cinéma pour capturer des voix uniques issues de différents programmes d'enseignement cinématographiques, et pour offrir aux réalisateurs diplômés une chance de démarrer leur carrière peu après la fin de leurs études.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais par Alexandre Rousset)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy