email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CANNES 2021 Cannes Première

Critique : Cette musique ne joue pour personne

par 

- CANNES 2021 : Dans le nouveau film de Samuel Benchetrit, il y a plusieurs moments amusants et des myriades de personnages exagérés, mais le menu dans son ensemble n’est pas assez savoureux

Critique : Cette musique ne joue pour personne
Gustave Kervern et Vanessa Paradis dans Cette musique ne joue pour personne

Après Asphalte [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
en 2015, Samuel Benchetrit est de retour sur la Croisette avec Cette musique ne joue pour personne [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Samuel Benchetrit
fiche film
]
sélectionné dans la nouvelle section Cannes Première du Festival de Cannes. L’histoire, écrite par le réalisateur en personne et Gábor Rassov, suit un groupe d’hommes d’une ville portuaire du nord de la France. Même si la première scène les montre dans un club de poésie, ils ont tous du mal, à des degrés divers, à gérer leur colère et n’hésitent pas à recourir à la violence, en se montrant plus ou moins féroces, pour résoudre leurs problèmes quotidiens ou se débarrasser de quiconque les provoque.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

L’intrigue de cette comédie (excessivement) absurde est inégale, mais Benchétrit tente de rassembler les personnages autour du thème universel de la quête de l’amour, qui, en principe au moins, crée un merveilleux contraste avec leurs comportements bagarreurs. Nous avons toutefois davantage l’impression d’assister à une juxtaposition de scènes et de situations dont la narration manque souvent de cohérence. De la même façon, ces scènes et situations ne sont pas suffisamment liées et la plupart du temps, elles déroulent le public, en dépit de leur incroyable humour.

Dans l’une des histoires secondaires, François Damiens interprète un père de famille impitoyable, prénommé Jeff (très certainement un trafiquant ou quelqu’un qui mène des activités illégales au sein du port, même si l’histoire n’en parle jamais). Il tombe amoureux la jeune caissière du supermarché du coin (Constance Rousseau) et envoie son frère adoptif Neptune (Ramzy Bedia), d’un tempérament plus posé, lui remettre ses alexandrins maladroits dans le but de la séduire et de l’inviter à sortir. Le groupe d’énergumènes est complété par un duo singulier formé par Poussin (Bouli Lanners) et Jésus (Joeystarr), ainsi que par Jacky, un personnage loufoque (et parfois amusant) interprété par Gustave Kervern.

Trois héroïnes accompagnent ce groupe de loustics : une femme d’une quarantaine d’années, qui s’interroge sur sa beauté et se demande si Jeff l’aime toujours (Valeria Bruni Tedeschi), une actrice en herbe un peu fantasque, Suzanne (magnifiquement interprétée par Vanessa Paradis) et Jessica (Raphaëlle Doyle), une ado impliquée dans la plus évidente des intrigues secondaires du drame de la jeunesse. Elle n’est sûre ni d’elle ni de son corps et tombe amoureuse de l’un des durs à cuire du collège (Jules Benchetrit).

Ainsi, comme on peut l’imaginer, l’assiette est trop garnie. Tout le monde sait bien que trop d’ingrédients n’améliorent pas spécialement la qualité de la nourriture servie. Dans ce cas précis, la plupart de ces ingrédients, voire tous ces ingrédients, seraient délicieux s’ils étaient servis séparément ou juste avec un ou deux accompagnements. Toutefois, tous ensemble, ils vont probablement vous remplir l’estomac, mais vous aurez du mal à apprécier le repas. C’est ce qui risque d’arriver aux spectateurs qui verront la nouvelle comédie de Benchétrit. Ils riront certainement voire souvent s’ils sont friands d’humour absurde, de comédies musicales sur Sartre et Simone de Beauvoir et de performances de jeu lourdingues et excentriques, mais ils ne comprendront pas où le film veut les mener. Malheureusement, la réponse est nulle part.

Cette musique ne joue pour personne est une production franco-belge de Single Man Productions et JM Films. La sortie en France aura lieu le 1er septembre et sera assurée par UGC Distribution, et les ventes internationales sont confiées à Orange Studio.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais par Karine Breysse)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy