email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION / FINANCEMENT France

Lucie Borleteau tourne À mon seul désir

par 

- Zita Hanrot et Louise Chevillotte en tête d’affiche du nouveau long de la cinéaste. Une production Apsara Films qui sera vendue par Pyramide

Lucie Borleteau tourne À mon seul désir
Les actrices Zita Hanrot (© Georges Biard) et Louise Chevillotte

Depuis le 15 septembre, Lucie Borleteau tourne à Paris À mon seul désir, son 3e long métrage après Fidelio, l'Odyssée d'Alice [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Lucie Borleteau
fiche film
]
(en compétition à Locarno en 2014 et nominé au César 2015 du meilleur premier film) et Chanson douce [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(nomination au César et au Lumière 2020 de la meilleure actrice).

Au casting, la réalisatrice a réuni en tête d’affiche les valeurs montantes Zita Hanrot (César 2016 du meilleur espoir pour Fatima [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Philippe Faucon
fiche film
]
, Shooting Star 2020 de l’European Film Promotion, appréciée récemment dans Rouge [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, et que l’on verra l’an prochain dans Annie Colère et L'échappée belle) et Louise Chevillotte (découverte dans L’amant d’un jour [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, appréciée entre autres dans Synonymes [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Nadav Lapid
fiche film
]
, Le monde après nous [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Louda Ben Salah-Cazanas
fiche film
]
, Benedetta [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
et L’événement [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Écrit par Lucie Borleteau et Clara Bourreau avec la collaboration de Laure Giappiconi, le scénario est centré sur une jeune femme qui, un jour, entra au club de strip-tease À mon seul désir. Elle pensa y trouver un lieu où nul amour ne pourrait l’atteindre, un lieu où on appelait une chatte une chatte et où elle pourrait jouer avec son corps sans être embêtée par la question sentimentale. Mais d’autres surprises l’attendaient…

Produit par Marine Arrighi pour Apsara Films (qui accompagnait déjà le premier long de la cinéaste), A mon seul désir a été préacheté par Canal+ et Ciné+. Également soutenu par l’avance sur recettes du CNC et par la Sofica Arte/Cofinova, le long métrage bénéficiera de 35 jours de tournage avec Alexis Kavyrchine (César 2021 de sa spécialité pour Adieu les cons [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
et nominé en 2019 pour La Douleur [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Emmanuel Finkiel
fiche film
]
) à la direction de la photographie. La distribution France et les ventes internationales seront pilotées par Pyramide.

Pour mémoire, Apsara Films compte à son actif récent la coproduction de White Building [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Kavich Neang (prix du meilleur acteur Orizzonti le mois dernier à Venise et qui sera distribué dans l’Hexagone le 8 décembre par Les Films du Losange).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy