email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION / FINANCEMENT France / Belgique

Dominik Moll tourne La nuit du 12

par 

- Bastien Bouillon et Bouli Lanners en tête d’affiche. Une production Haut et Court avec les Belges de Versus qui sera vendue par Memento International

Dominik Moll tourne La nuit du 12
Les acteurs Bastien Bouillon et Bouli Lanners (© Michaël Bemelmans)

Depuis le 1er octobre, Dominik Moll tourne La nuit du 12, son 7e long métrage après Harry, un ami qui vous veut du bien (en compétition à Cannes en 2000 et quatre César en 2001 dont les titres de meilleur réalisateur et meilleur acteur), Lemming [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(aussi en compétition sur la Croisette en 2005), Des nouvelles de la planète Mars [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(hors compétition à Berlin en 2016) et Seules les bêtes [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Dominik Moll
fiche film
]
(Giornate degli Autori à Venise en 2019).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

En tête d’affiche de son nouvel opus se distinguent Bastien Bouillon (nominé au Lumière 2015 de la révélation pour Le beau monde [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, apprécié récemment dans Jumbo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Zoé Wittock
fiche film
]
) et le Belge Bouli Lanners (récemment à son avantage dans Cette musique ne joue pour personne [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Samuel Benchetrit
fiche film
]
et Nobody Has To Know [+lire aussi :
critique
interview : Bouli Lanners
fiche film
]
). Sont également de la partie Anouk Grinberg (couronnée meilleure actrice à Belin en 1996, nominée au César de la meilleure actrice en 1992, 1994 et 1997, vue en juillet à Cannes et en salles le 29 décembre dans Tromperie [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Arnaud Desplechin
fiche film
]
), Pauline Serieys et Mouna Soualem.

Écrit par le réalisateur avec son complice habituel Gilles Marchand (nominé au César du meilleur scénario en 2001 pour Ressources humaines et pour Harry, un ami qui vous veut du bien, et à celui de la meilleure adaptation en 2020 pour Seules les bêtes), d’après une idée originale de Pauline Guéna extraite de son roman 18.3. Une année à la PJ, le scénario démarre dans les couloirs de la Police judiciaire où il se raconte que chaque enquêteur a un crime qui le hante. Un jour ou l’autre, il tombe sur une affaire qui lui fait plus mal que les autres, sans qu’il sache toujours pourquoi. Elle se met à lui tourner dans la tête jusqu’à l’obsession. Pour Yohan, qui vient d’être nommé chef de groupe à la Brigade criminelle de Grenoble, c’est le meurtre de Clara. Pour son enquête, Yohan fait équipe avec un dénommé Marceau…

Produit par Barbara Letellier et Carole Scotta pour Haut et Court, est coproduit par les Belges de Versus Productions. Préacheté par Canal+, Ciné+ et la RTBF, le long métrage est aussi soutenu par l’avance sur recettes du CNC, la région Auvergne-Rhône-Alpes, Wallimage, et les Sofica Cinéventure, Cinémage et Cinécap. Les sept semaines de tournage qui se termineront le 1er décembre se déroulent Auvergne-Rhône-Alpes et en Île-de-France avec Patrick Ghiringhelli à la direction de la photographie. La distribution France sera assurée par Haut et Court, les ventes étant pilotées par Memento International.

Pour mémoire, Haut et Court compte en post-production La Cour des miracles de Carine May et Hakim Zouhani (lire l’article) et Normale d’Olivier Babinet (news).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy