email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION / FINANCEMENT France

Safe & Silent de Justyna Tafel pour Arte France Cinéma

par 

- Le premier long de la cinéaste polonaise sera coproduit par la chaîne franco-allemande, tout comme Le Mystérieux Regard du Flamant Rose de Diego Céspedes

Safe & Silent de Justyna Tafel pour Arte France Cinéma
La réalisatrice Justyna Tafel (© DR)

Le cinquième comité de sélection de l'année 2021 d’Arte France Cinéma (piloté par Olivier Père) a choisi de s'engager en coproduction et en préachat sur deux projets de premiers longs métrages. Se distingue notamment Safe & Silent de la jeune réalisatrice polonaise Justyna Tafel dont le tournage est prévu l’été prochain avec Agnieszka Grochowska (Eagle 2013 de la meilleure actrice pour Shameless [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Filip Marczewski
fiche film
]
, appréciée récemment dans My Wonderful Wanda [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Bettina Oberli
fiche film
]
et Leave No Traces [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jan P. Matuszyński
fiche film
]
) en tête d’affiche.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

En empruntant les codes d’un thriller psychologique, Safe & Silent veut montrer comment les innovations technologiques et l’obsession de sécurité peuvent mener à l’éclatement de la cellule familiale. Le pitch ? Dans un lotissement ultra-moderne, Kinga, fraîchement séparée de son mari, mise sur un nouveau départ avec ses deux enfants, mais l’omniprésence des caméras de surveillance au sein de son foyer, va tout faire basculer. La production est pilotée par la société française Elzévir Films et les Polonais de Centrala Film.

Arte France Cinéma soutiendra également Le Mystérieux Regard du Flamant Rose, le projet de premier long de Diego Céspedes qui sera produit par la société française Les Valseurs avec les Chiliens de Quijote Films et les Mexicains de Varios Lobos, pour un tournage prévu à l'automne 2022. "Je souhaite m’inscrire dans une sorte de nouvelle vague d’artistes chilien(ne)s qui se réapproprient les mythes et les légendes typiques de notre pays, sans en omettre la dimension politique" souligne le réalisateur. "Mon film aborde ainsi la question de l’homophobie et de la transphobie au Chili, à travers une satire de la gestion de la pandémie du VIH dans les années 80. Raconté du point de vue d’une jeune fille de 12 ans, le film explore les relations amoureuses homosexuelles à travers un mythe, inventé par toute une population aveuglée par la peur et la méconnaissance de ce virus. J’espère, à travers des personnages sincères aux regards aussi lumineux que fragiles, rendre leur humanité aux victimes, noyées dans l’anonymat que la société de l’époque leur a imposé."

Pour mémoire, Arte France Cinéma soutient notamment les prochains films de Alice Rohrwacher, Nuri Bilge Ceylan, Ursula Meier, Arnaud Desplechin, Mia Hansen-Løve, Claire Denis, Bertrand Bonello, Pietro Marcello, Miguel Gomes, Philippe Garrel, Tarik Saleh, Alain Guiraudie, Abderrahmane Sissako, Lisandro Alonso, Jonas Trueba, Mikhaël Hers, André Téchiné, Quentin Dupieux, Louis Garrel, Albert Serra, Alexandros Avranas, Patricio Guzmán, Noémie Lvovsky, Alice Diop, Valeria Bruni Tedeschi, Anna Jadowska, Sophie Letourneur, Emmanuelle Nicot, Johanna Pyykkö, Karim Moussaoui, Tiago Guedes, Dinara Droukarova, Régis Sauder, Stephan Castang, Sofia Alaoui, Thomas Balmès, Dror Moreh, ainsi que des films d’animation signés Momoko Seto et Pierre Földes.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy