email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION / FINANCEMENT France

La Vie des hommes infâmes en post-production

par 

- Gilles Deroo et Marianne Pistone démarrent le montage de leur second long métrage après Mouton, révélé à Locarno en 2013. Un film produit et vendu par Shellac

La Vie des hommes infâmes en post-production
Julien Nortier sur le tournage de La Vie des hommes infâmes

Début aujourd’hui de la post-production pour La Vie des hommes infâmes (The Life of Infamous Men), le second long métrage de Gilles Deroo et Marianne Pistone après Mouton [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(prix spécial du jury Cineasti del presente et prix du meilleur premier film à Locarno en 2013, nominé au prix Louis-Delluc du meilleur premier film en 2014). Au casting figurent des comédien(ne)s non professionnel(e)s incluant Julien Nortier, Jade Laurencier, Michael Mormentyn, Dany Hermetz et Thierry Zirnheld.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Écrit par le duo de cinéastes, le scénario est centré sur Mathurin Milan, mis à l’hôpital de Charenton le 31 août 1707 : "Sa folie a toujours été de se cacher à sa famille, de mener à la campagne une vie obscure, d’avoir des procès, de prêter à usure et à fonds perdu, de promener son pauvre esprit dans des routes inconnues et de se croire capable des plus grands emplois."

Produit par Thomas Ordonneau pour Shellac, La Vie des hommes infâmes a bénéficié d’aides à la production de la région Nouvelle-Aquitaine et Pictanovo (région Hauts-de-France). Également soutenu par le département Dordogne, le long métrage avait été aussi appuyé au stade de l’écriture par les régions Normandie et Hauts-de-France. Les 28 jours du tournage se sont déroulés du 14 octobre au 20 novembre. La distribution France et les ventes internationales seront pilotées par Shellac.

Pour mémoire, Shellac a récemment produit L’Été l’éternité [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Émilie Aussel
fiche film
]
d’Émilie Aussel (prix spécial du jury Cineasti del presente cette année à Locarno et qui sortira en France le 26 avril prochain), les documentaires J’ai aimé vivre là [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
et En nous (lire l’article - qui fera l’ouverture le 10 mars 2022 du 44e festival Cinéma du réel, juste avant sa sortie en salles le 22 mars) de Régis Sauder ou encore Goodbye Mister Wong [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Kyé Simon Luang (sortie France le 29 décembre). A noter que les auteurs maison sont déjà au travail en écriture avec L'Extase de Dorothée d’Émilie Aussel, Un homme s'est échappé de Régis Sauder et Fleur de Bambou de Kiyé Simon Luang.

Au rayon coproductions se distinguent La Légende du roi crabe [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Alessio Rigo de Righi et M…
fiche film
]
d’Alessio Rigo de Righi et Matteo Zoppis (découverte de la Quinzaine des Réalisateurs 2021 et sortie France le 9 février prochain), Grand Tour (en post-production et qui sera prêt en 2022) et Sauvagerie du Portugais Miguel Gomes (en production pour une livraison en 2023 et que la société marseillaise coproduit, entre autres avec Arte France Cinémanews) et deux titres qui seront également prêts l’an prochain : Les damnés de l’Italien Roberto Minervini et Serena de son compatriote Alessandro Comodin.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy