email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CANNES 2022 Marché du Film

Quatre as au line-up cannois des Films du Losange

par 

- Dans le sillage de Un beau matin de Mia Hansen-Løve, le vendeur français mise aussi sur Lola Quivoron, Lionel Baier et le duo Verena Paravel - Lucien Castaing-Taylor

Quatre as au line-up cannois des Films du Losange
Un beau matin de Mia Hansen-Løve

Un premier long métrage excitant la curiosité à Un Certain Regard et trois films de cinéastes confirmés en vitrine à la Quinzaine des Réalisateurs : le département ventes internationales (piloté par Alice Lesort) des Films du Losange (racheté l‘été dernier par Charles Gillibert et Alexis Dantec) entend bien faire de bonnes affaires au Marché du Film (du 17 au 25 mai) du 75e Festival de Cannes.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

En tête d’affiche du line-up pointe incontestablement la coproduction franco-allemande Un beau matin [+lire aussi :
critique
fiche film
]
 de Mia Hansen-Løve (avec Léa Seydoux en tête d’affiche – une production Les Films Pelléas avec Arte France Cinéma et les Allemands de Razor Film et du Bayerischer Rundfunk) qui fera sa première mondiale le vendredi 20 mai à la Quinzaine des Réalisateurs.

Les Films du Losange vendent deux autres titres sélectionnés à la Quinzaine. Avec le documentaire De humani corporis fabrica [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, Lucien Castaing-Taylor et Verena Paravel, duo bien connu avec les très étonnants Leviathan [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, Somniloquies et Caniba [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, explorent cette fois le territoire du corps humain (une œuvre ayant associé en production Norte Productions, CG Cinéma et Rita Productions).

Quant au cinéaste suisse Lionel Baier, avec La Dérive des continents (au sud) [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, il dévoilera à la Quinzaine le troisième opus de sa tétralogie caustique et sentimentale sur la construction européenne, une exploration des quatre points cardinaux de l’Europe, démarrée en 2006 avec Comme des voleurs (à l’est) [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
suivi en 2013 par Les Grandes Ondes (à l’ouest) [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Lionel Baier
festival scope
fiche film
]
. Interprété notamment par Isabelle Carré, Théodore Pellerin et Ursina Lardi, son nouveau film est centré sur Nathalie Adler, en mission pour l’Union européenne en Sicile et notamment chargée d’organiser la prochaine visite de Macron et Merkel dans un camp de migrants : une présence à haute valeur symbolique, histoire de montrer que tout est sous contrôle. Mais qui a encore envie de croire à cette famille européenne au bord de la crise de nerfs ? Sans doute pas Albert, le fils de Nathalie, militant engagé auprès d’une ONG, qui débarque sans prévenir. Lui, en plus, il ne croit plus en sa mère… Un long métrage produit par les Suisses de Bandita Films avec Les Films du Losange.

Enfin, 4e étoile du line-up cannois des Films du Losange à Un Certain Regard : Rodéo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, l’électrique premier long métrage de la Française Lola Quivoron.

À signaler également au line-up au A Short Story du prodige Chinois Bi Gan qui participera à compétition cannoise des courts métrages et en ouverture du programme Cannes Classics La Maman et la putain (The Mother and the Whore) de Jean Eustache, en avant-première mondiale de sa ressortie le 8 juin prochain (Les Films du Losange vendant au total cinq longs et cinq courts du cinéaste qui seront tous restaurés en 4 K d’ici la fin de l’année).

À noter enfin au Marché du Film, de nouvelles images pour le long métrage d’animation en post-production Titina de la Norvégienne Kajsa Naess (une production pilotée par les Norvégiens de Mikrofilm avec les Belges de Vivi Film – écoutez notre podcast) et une projection de marché pour Viens je t’emmène [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Alain Guiraudie
fiche film
]
d’Alain Guiraudie qui a fait l’ouverture cette année du Panorama de la Berlinale.

Pour mémoire, Les Films du Losange distribuera lui-même en France les autres longs métrages en sélection à Cannes qu’il vend, mais également le compétiteur Pacifiction – Tourment sur les îles de l’Espagnol Albert Serra et El Agua [+lire aussi :
critique
fiche film
]
de sa compatriote Elena López Riera qui sera dévoilé à la Quinzaine.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy