email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

INDUSTRIE / MARCHÉ Suisse

La Valais Film Commission est à présent totalement opérationnelle

par 

- Ce nouvel organisme suisse, lancé à Locarno, va proposer des remises en comptant, ainsi qu’une série de services très complets

La Valais Film Commission est à présent totalement opérationnelle
(g-d): Damian Constantin, Mathias Reynard, Tristan Albreicht, Vincent Reynard et Sophie Toth lors du lancement de la Valais Film Commission à Locarno

Le 6 août, Locarno Pro a célébré le lancement des activités d’une nouvelle institution dédiée au soutien du cinéma : Valais Film Commission, par une conférence de presse tenue au Davide Campari Lounge à laquelle ont participé le Conseiller d'État Mathias Reynard, Vincent Reynar, président de la Valais Film Commission, Damian Constantin, directeur de Valais/Wallis Promotion, la productrice Sophie Toth et Tristan Albreicht de la Valais Film Commission. Le président de la Commission du film de Tessin, Nicola Pini, a prononcé l'allocution de bienvenue, saluant la nouvelle organisation.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

La Valais Film Commission, fondée l’année dernière, est à présent totalement opérationnelle. Elle est le résultat d'une collaboration entre le canton de Valais, Valais/Wallis Promotion et Valais Films, l’association des professionnels de l’audiovisuel du canton. L’institution a pour objectif de positionner la région comme un lieu de tournage clef et attrayant pour les productions audiovisuelles suisses et internationales. La Valais Film Commission rejoint le réseau des commissions du film suisses, qui comprend déjà la Commission du film du Tessin, la Commission du film de Zurich et la Commission du film Lucerne et Suisse centrale. Les membres du réseau partagent l’objectif commun de promouvoir, consolider et soutenir l’industrie du film suisse dans son ensemble, en tenant toujours compte de la culture et de l’unicité de chaque région.

Sur ce nouvel établissement et la valeur ajoutée qu’elle peut apporter au secteur du cinéma suisse, Pini a dit : "La Commission du film du Tessin, établie en 2014, a été la première organisation de ce type existant en Suisse et grâce à son travail, l’expérience qu’elle a gagnée au fil du temps et surtout les résultats qu’elle a obtenus (en particulier son impact économique, qui continue de croître : 1 million de francs suisses en 2015, 2 millions en 2017, 3 millions en 2019 et près de 5 en 2021), elle a encouragé d’autres entités du pays à s'engager dans cette direction. C’est un honneur pour nous d’avoir pavé le chemin et d’avoir contribué au développement de ces organisations, comme la Valais Film Commission, que nous ne voyons en aucun cas comme une concurrente, mais plutôt comme une alliée en faveur du cinéma fait en Suisse. Notre pays est de plus en plus remarqué en matière de cinéma et unis, nous pouvons nous rendre encore plus attrayants sur le marché de la production audiovisuelle internationale dans nos régions respectives. Ensemble, nous sommes plus forts si nous allons dans la même direction, ce que nous sommes sans nul doute disposés à faire cela. Bienvenue à la Valais Film Commission, et continuez votre bon travail. Nous sommes à vos côtés, et vous aux nôtres".

Pendant une présentation sur les nouveaux modèles de financement en Suisse qui était au programme de Locarno Pro, Albrecht a révélé qu'avec la mise en place complète des services de la commission, une remise en comptant inspirée par l’exemple de CineTirol va être introduite. Cette incitation va consister en un remboursement de 15 à 35 % sur les frais engagés sur le territoire. Seront éligibles les projets de longs-métrages de fiction, de films d'animation et de séries TV s'engageant à une période de tournage de cinq jours minimum pour un montant d'au moins 100 000 francs suisses de dépenses éligibles.

Des bourses ponctuelles allant de 10 000 à 30 000 francs suisses seront également accordées pour soutenir les projets de documentaires, de courts-métrages ou d'émissions de télé-réalité. La remise comptant sera compatible avec le programme Film Investment Refund Switzerland (PICS), qui rembourse 20 à 40 % des dépenses de production éligibles générées en Suisse et peut accorder jusqu’à 600 000 francs par projet.

L’événement a été conclu par un moment de rencontre avec les professionnels du secteur présents au festival

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Lire aussi

Privacy Policy